Bam: Plan International offre du matériel médicotechnique à 9 centres de santé

 Kongoussi, 28 déc. 2019 (AIB)- L’ONG Plan International Burkina Faso a offert du matériel médico-technique, le 23 décembre 2019, à 9 centres de santé du district sanitaire de Kongoussi, pour contribuer à améliorer l’offre de soins de la mère et de l’enfant.

Le don d’une valeur de 6 300 000 FCFA est  composé entre autre de matériel médicotechnique, de réfrigérateur et de 3 mobylettes.

Il est destiné aux centres de santé et de promotion social (CSPS) de Rollo, Kangaré, Kongoussi secteur 5, Loagha, Zimtanga, Bourzanga, Tikaré, Yilou et Sabcé.

Selon le coordonnateur santé à Plan International Burkina Faso Dr Issa Siribié, ce geste s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet  Amélioration de la santé maternelle et néo natale au Bam.

Selon toujours ses explications, le projet couvre une  période  de 3 ans (2017-2019) et vient apporter un appui au district sanitaire de Kongoussi pour améliorer les indicateurs de la santé de la mère et de l’enfant.

«Le projet couvre au total 9 CSPS. Plusieurs activités ont été réalisées comme la formation de 16 responsables de maternité aux soins obstétricaux et néo nataux d’urgence (SONU), la formation de 157 agents de santé à base communautaire (ASBC) pour les soins du nouveau-né à domicile et  la sensibilisation de plus de 15 000 femmes sur la maternité à moindre risque», a-t-il détaillé .

Il y a également eu l’organisation de 9 foires de santé, un plaidoyer pour l’implication des leaders coutumiers pour une maternité à  moindre risque; la supervision des ASBC par les responsables de maternité, la supervision des CSPS par le district sanitaire  et le don de ce matériel médico technique au CSPS.

Le projet est financé par Sir Halley Stewart (Angleterre) pour un coût global de  75 millions de FCFA.

Le médecin chef du district sanitaire de Kongoussi Dr Hamado Ouédraogo a salué le geste de Plan International Burkina Faso.

«Ce matériel va contribuer à améliorer la qualité des soins de la mère et de l’enfant dans les formations bénéficiaires parce que c’est le réel besoin qui a été pris en compte. Il s’agit des moyens de déplacement des agents de santé aussi bien des CSPS vers le district sanitaire que du district vers les CSPS, du matériel de stérilisation, des ventouses qui serviront à faire sortir le bébé s’il est coincé et du matériel qu’on utilise pour les fausses couches», a expliqué Dr Ouédraogo.

D’après lui, ce sont des matériels qui n’existaient pas dans ces CSPS et qui va réellement permettre d’améliorer le niveau des soins.

En rappel, Plan International Burkina Faso conduit également un projet de prévention de la transmission mère enfant au VIH SIDA qui couvre toute la région du centre-nord en plus de ce projet qui concerne uniquement la province du Bam.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here