Redevabilité sociale : L’Atelier Théâtre du Loroum sur la plus haute marche

Ouagadougou, 24 déc. 2019(AIB)-L’Atelier théâtre burkinabè s’est adjugée la première, lors d’un concours organisé par la coordination nationale des organisations de la société civile sur la redevabilité citoyenne, la semaine écoulée.

La société civile constitue un maillon essentiel de la vie démocratique. Elle a pour rôle d’assurer la veille citoyenne par l’interpellation des pouvoirs publics. Pour magnifier cette veille citoyenne, la coordination nationale de la société civile avec le soutien du Programme de gouvernance économique et de participation citoyenne a tenu du 18 au 20 décembre 2019 à Ouagadougou la deuxième conférence nationale de la société civile.

Placé sous la présidence du Premier Ministre, M. Marie Joseph Dabiré et le parrainage du Ministre d’État, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, M. Siméon Sawadogo, cette deuxième conférence a passé en revue les acquis des acteurs dans l’amélioration de la gouvernance et de la participation citoyenne.

Dans son discours de clôture de l’atelier, le ministre délégué en charge de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Mme Maïdjara Sanon/Tou, représentant le Premier Ministre a reconnu l’importance du rôle joué par la société civile.

Selon elle, les OSC jouent un rôle important dans la recherche du vivre-ensemble dans le pays.

A travers la redevabilité citoyenne, elles contribuent à renouer la confiance entre les populations et les services publics pour accroître la participation citoyenne.

Mme Sanon s’est félicitée de la tenue de cette conférence nationale qui a permis de faire un diagnostic de la contribution de la redevabilité citoyenne à la paix et la cohésion sociale.

Pour susciter une saine émulation entre acteurs intervenant dans la redevabilité sociale, la coordination nationale des organisations de la société civile a inscrit dans l’agenda de la conférence un concours sur la redevabilité citoyenne.

De treize participants au départ, l’Atelier Théâtre du Loroum a occupé la première place de la société civile suivi du Réseau d’Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) et de l’association Monde Rural (AMR).

Dans la catégorie des structures étatiques, le Centre Hospitalier Régional de Banfora s’est adjugé le 1er prix suivi de l’Ecole Primaire Publique de Zaptinga (Zoundwéogo) et de la Direction Provinciale de l’Education Préscolaire, Primaire et Non Formelle (DPEPPNF) du Zoundwéogo.

Le prix spécial du Premier Ministre est allé à l’école de Zaptinga, où l’implication des scolaires et des communautés a permis d’engranger d’excellents résultats.

Selon la présidente du Jury, Mme Olga Ouédraogo, ces structures ont fait montre d’initiatives novatrices de mécanismes de redevabilité citoyenne qui ont suscité une réelle participation citoyenne aux actions de développement.

Ces initiatives de la coordination nationale de la société civile ont eu l’accompagnement du Projet de Gouvernance Economique et de Participation Citoyenne.

Agence d’information du Burkina

aso/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here