Burkina-Santé-Reproduction-Planification

40e anniversaire de l’ABBEF: renforcer les actions pour une jeunesse saine

Ouagadougou, 19 déc. 2019 (AIB) – L’Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF)  célèbre ses 40 ans d’existence sous le thème: «ABBEF,  40 ans  au service du bien- être de la communauté: ravivons notre engagement en faveur d’un meilleur accès des  jeunes aux services de la santé sexuelle et de la reproduction adaptés à leurs besoins», selon les organisateurs.

La   présidente nationale de l’Association, Windyam Kaboré qui s’exprimait jeudi devant les journalistes, a indiqué  que  le  thème se justifie entre autre, par  l’importance de la proportion des jeunes dans la population générale qui est de 67%.

Aussi, il y a   la vulnérabilité de cette cible à la morbi-mortalité liée au VIH, aux avortements à risques et sa contribution à la fécondité générale.

«Nous devons renforcer notre action en leur faveur afin de s’appuyer sur une jeunesse saine, éduquée, résiliente et productive  capable de nous aider à capturer le dividende démographique», a-t-elle  indiqué.

Mme Kaboré a relevé qu’en 40 ans, l’ABBEF a «fortement» contribué pour l’amélioration de l’environnement politique, juridique et social en matière de santé sexuelle et de la reproduction.

Elle a évoqué,  entre autre, l’abrogation du décret  portant renvoie des élèves enceintes des établissements scolaires en1974, la création d’une ligne budgétaire pour l’achat  de produits contraceptifs dans le budget de l’Etat.

Il y a aussi, la mise en œuvre de la délégation des tâches au niveau communal pour l’offre de l’injection et des pilules par les agents de santé à base communautaire et l’adoption de la loi portant santé de la reproduction aux cotés des parlementaires.

Dans le domaine de l’offre de santé sexuelle et de la reproduction, souligne-t-elle, l’ABBEF offre en moyenne plus d’un million de services de santé  sexuelle et de la reproduction dont 700 mille services de planification familiale.

Mais  à l’entendre, des défis comme  «les violences basées sur le genre, les grossesses multiples et rapprochées»  restent  à relever.

A cet effet, à cette conférence de presse marquant  le lancement des activités commémoratives du 40e anniversaire, les responsables de l’association ont annoncé  des journées portes ouvertes du 20  au 23 décembre 2019, dans les points de prestation à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Koupéla.

Mme Kaboré  a également annoncé l’inauguration du Centre d’écoute pour les jeunes de Bobo-Dioulasso dans le courant du 1er trimestre  de 2020 et le lancement de l’Initiative citoyenne africaine (ICA) pour la mobilisation des ressources endogènes pour soutenir les activités.

L’ABBEF a été créée le 19 décembre 1979. C’est une organisation nationale à but non lucratif, apolitique, bénévole et non confessionnelle.

Agence d’information du Burkina

ALS/ak 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here