Ecoles pour déplacés: Plan international salue les efforts des autorités burkinabè

Kongoussi ( AIB)-Le directeur régional de Plan International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Rotimy Djossaya a salué samedi 14 décembre 2019 à Kongoussi, la prompte réaction des autorités burkinabè qui a permis de garantir le droit à l’éducation, en assurant la continuité des cours au profit des élèves déplacés de Kongoussi.

M. Djossaya qui était accompagné du directeur de Plan International Burkina Faso Yaouba Kaïyama et de son staff s’exprimait en marge d’une visite qu’il a effectuée à Kongoussi pour dit-il, toucher du doigt l’impact de l’intervention de son organisation sur le terrain et encourager ses collaborateurs burkinabè.

«L’objectif de cette visite c’est d’être plus proche de mes collègues du Burkina Faso et regarder les besoins qui sont en instance ici malgré notre réponse à la crise que traverse la province pour mieux amplifier notre intervention au profit des populations affectées par cette crise au niveau de Kongoussi et du Burkina Faso» a-t-il confié à l’AIB.

Au cours de cette visite terrain, la délégation de Plan International et les autorités du Bam ont visité dans un premier temps, la direction provinciale de l’éducation préscolaire primaire et non formelle du Bam qui abrite 3 salles de classes, réalisées en partenariat avec Plan Burkina au profit des élèves déplacés en classe de CM2.

Ensuite, les hôtes du jour ont transmis un don de Plan International composé de non vivres ( marmites, couvertures, nattes, plats,etc. ) aux déplacés internes de Kongoussi dans l’enceinte du siège de Plan International à Kongoussi.

La dernière étape de la visite du directeur régional a été le secteur 1 de Kongoussi ( Loulouka) où la délégation a pu visiter un centre à passerelle qui est un projet mis en place par Plan International Burkina Faso pour accélérer l’éducation des enfants et le site d’accueil des personnes déplacées internes du même secteur.

Lors de toutes ces étapes, , M. Djossaya a eu des échanges directs avec les cibles.

Il dit avoir perçu l’impact de l’intervention de Plan International dans le domaine de l’éducation et de la prise en charge des personnes déplacées internes.

«J’ai pu voir des populations touchées par une crise et qui a gardé le courage et le sourire. J’ai pu aussi voir des autorités du gouvernement et celles au niveau du Bam travailler en tandem pour aider ces populations en difficulté.

A notre niveau, dans les jours à venir, un projet sera déployé dans le domaine de l’éducation pour continuer ce que nous avons commencé.

Il y aura aussi un grand programme qui va bientôt débuter pour suppléer l’éducation accélérée et un projet de protection des enfants et enfin un projet à caractère économique pour aider les ménages à avoir des revenus et pouvoir subvenir à leurs besoins».

Le maire de la commune de Kongoussi Daouda Zoromé a réitéré la reconnaissance des populations de sa commune au directeur régional de plan International et à sa délégation.

Pour lui, l’intervention de Plan International Burkina Faso était déjà perceptible à Kongoussi avant cette crise et la réaction de l’ONG durant la crise liée à l’insécurité est également visible sur le terrain.

Le maire a aussi plaidé pour que Plan international continue d’intervenir dans sa commune au grand bonheur des populations.
Agence d’information du Burkina 
Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here