FOOT-BUR-SPORT-INFRASTRUCTURES

Le ministre des sports déçu de l’avancée des travaux du chantier du stade de Pô

Pô, 13 déc. 2019 (AIB) – Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a manifesté son mécontentement le vendredi 13 décembre après avoir effectué le déplacement sur le chantier de la construction du stade municipal de Pô, en retard de livraison, a constaté un journaliste de l’AIB sur place dans la province du Nahouri.

Prévu pour être livrer dans un délai de quatre mois, le stade municipal de Pô présente à la date du 13 décembre un visage d’un chantier abandonné.

Pourtant ce stade devrait être livré au même moment que les autres infrastructures  pour les festivités du 11 décembre de l’année dernière (2018).

Des  dalles par-là, un terrain  à moitié décapé, des caniveaux inachevés, aucun manœuvre, ni l’entreprise commises à la tache étaient sur le terrain à l’arrivée du ministre Azoupiou accompagné des autorités provinciales et communales.

Apres ce triste constat, le ministre et sa délégation se sont retrouvés dans la salle des fêtes de la mairie de Pô pour échanger avec les  forces vives  de la province et tous  les acteurs intervenant  dans l’exécution des travaux  de réhabilitation du stade municipal de Pô.

Le ministre a expliqué aux forces vives de la province que la faute revenait à l’entreprise  commise à la tâche. Pour lui, il n’y a pas de raison que le plateau omnisports de Pô, le plateau  du lycée provincial de Pô, le stade régional de Manga,  et de Tenkodogo soient réceptionnés et que le stade de Pô ne soit pas.

Il a ajouté, qu’il reçoit des pressions de toutes parts demandant à quand la fin des travaux du stade de Pô. Le représentant de l’entreprise EKS/SOGEDIM bénéficiaire du marché justifie ce retard par l’installation de la saison pluvieuse.

Des raisons qui n’ont pas convaincu le premier responsable burkinabè des sports. Selon Daouda Azoupiou le gazon synthétique est une technique nouvelle que les  entreprises burkinabè ne maitrisent pas. Il poursuit que  des experts extérieurs viendront se coupler à l’entreprise déjà sur le terrain pour livrer l’infrastructure dans les premiers mois de l’année 2020.

Le ministre des sports a néanmoins salué l’esprit dans lequel les échanges se sont déroulés et invité l’entreprise à plus de communication et d’engagement pour livrer  l’infrastructure sportive  aux populations, prêtes à apporter leurs soutiens à l’entreprise.
Agence d’information du Burkina (AIB)
ho-as/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here