Burkina- politique-Rentrée

Burkina: Nos militants doivent maitriser les différentes étapes du processus électoral (Simon Compaoré)

Ouagadougou, 16 déc. 2019 (AIB) – Le président par intérim du Mouvement  du peuple et du progrès (MPP, parti au pouvoir), Simon Compaoré a affirmé samedi, que leurs militants doivent maitriser les  étapes du processus électoral pour assurer une victoire éclatante  au parti aux futurs scrutins électoraux en 2020 au Burkina Faso.

«Depuis 2015, le Centre international de formation politique Kwame Nkrumah (CIFP/KNK) conformément à l’orientation politique fondamentale du parti, organise la formation des militants afin d’élever leur niveau politique pour leur permettre de comprendre, d’apprécier, d’analyser les divers événements politiques, économiques et sociaux qui traversent quotidiennement la société burkinabè et le monde», a affirmé, Simon Compaoré.

D’après le président du MPP par intérim, les militants doivent à travers les formations en intra et extra muros du centre, maîtriser et dans les moindres détails, les différentes étapes du processus électoral pour assurer la victoire du parti aux élections présidentielles et législatives de 2020 au Burkina.

M. Compaoré qui s’exprimait samedi à Ouagadougou, au cours de la rentrée académique 2019-2020 du CIFP/KNK du parti au pouvoir.

De son avis, au terme de l’année écoulée, les activités du Centre ont été, entre autres, la formation sur les textes du parti, le programme présidentiel, la gestion des conflits dans les structures et collectivités, le  leadership électoral, etc.

Simon Compaoré a  précisé que les présidents des conseils régionaux,  des fédérations, des secrétaires généraux des sections du Kadiogo et du Houet ont  renforcé leur capacité.

A l’en croire, la rentrée académique placée sous le thème: «le processus électoral et le vote citoyen» traduit toute  la conscience de la direction du centre de formation politique et trace les actions à venir pour la nouvelle année.

«Il reste encore du travail à faire car notre ambition reste celle de former tous les responsables de nos structures sur les principes, les valeurs et comportements sociaux que prône notre parti», a- t-il soutenu.

Saisissant l’occasion, il a rappelé que cette rentrée académique du MPP intervient à la veille des élections présidentielles et législatives de  novembre 2020  et  a également signalé que  la lutte contre les terroristes sera intensifiée  afin de pouvoir les organiser  à bonne date et dans la paix.

«En dépit du contexte difficile, nous devons travailler à tenir ces élections coûte que coûte, gage de notre détermination à construire la démocratie et l’Etat de droit dans notre pays, à enraciner l’esprit démocratique au sein des populations pour la conquête du pouvoir d’Etat», a-t-il ajouté.

Selon le Directeur général (DG) du CIFP/KNK, Emile Pargui Paré,  la formation politique  est la pierre angulaire de la construction, de l’édification d’un parti fort, solide, qui résiste aux crises inévitables surtout en période pré et post électorale.

M. Paré a expliqué que le centre va ouvrir cette année ses portes à tout parti de gauche, à toute structure progressiste et à tout citoyen burkinabè ou non sur la base d’un programme élaboré avec des spécialistes et des enseignants chercheurs.

A l’entendre, depuis septembre 2019, le centre a réalisé 16 formations au profit de  670 militants,  trois conférences et colloques avec la participation d’environ 300 personnes et s’est doté  d’une bibliothèque.

Emile Paré a  souligné que ces résultats ont été obtenus grâce à la détermination des 18 formateurs agrées et aux soutiens des partenaires que sont le Parti communiste chinois (PCC) et la République populaire de Chine.

«Nous plaçons l’année scolaire 2019-2020 sous le signe de l’animation continue du centre, sous le signe de la formation continue au centre international de formation politique Kwamé Nkrumah», a-t-il conclu.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here