Les agences de presse de l’OCI invitées à sauver leur union d' »une grave crise financière »

Djeddah-Arabie Saoudite-12 déc. 2019 (AIB) – L’Union des agences de presse de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) a appelé jeudi, ses membres à sauver l’Union, de « la grave crise financière » qu’elle vit, en s’acquitant de leurs arriérés de cotisations.

L’Union des agences de presse de l’OCI(UNA) a tenu jeudi, une Assemblée générale extraordinaire en vue de statuer sur plusieurs questions dont la crise financière que traverse l’Union, a constaté une journaliste de l’AIB.

Selon le Directeur général de l’UNA Issa Khaireh Robleh, l’UNA est confrontée à «une grave situation financière occasionnée par le non-paiement des contributions des États membres qui accumulent ainsi des arriérés».

Il a ajouté que depuis la création de l’Union, seuls quelques pays payent régulièrement leurs cotisations.

Pour ce faire, l’Assemblée générale a exhorté tous les pays membres de l’OCI à s’ acquitter de leur cotisation afin de sauver l’UNA.

Les participants ont également adopté le budget prévisionnel de l’UNA pour les trois prochaines années (2020-2022).

Le rapport administratif et financier et le rapport du conseil exécutif ont été adoptés.

La rencontre a aussi examiné et accepté la démission du Directeur général de l’UNA, appelé à d autres fonctions.

Pour ce faire, un comité est mis en place pour recueillir les candidatures au poste de Directeur général jusqu’au 25 décembre 2019.

Le ministre saoudien des médias Turki Bon Abdullah Al-Shabana a appelé au renforcement de l’Una à l’heure de la prolifération des fausses nouvelles.

Il a ainsi recommandé le renforcement des capacités des journalistes des agences afin qu’ils puissent intégrer les innovations du web dans leur travail quotidien.

Pour lui, les agences doivent s’adapter aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication afin de pouvoir atteindre le maximum de personnes et de contrer ces fausses nouvelles.

Il a, par ailleurs, interpellé tous les États de l’OCI à soutenir leurs agences afin qu’elles puissent jouer pleinement leurs rôles.

Agence d’information du Burkina

Rabiatou SIMPORÉ, Envoyée spéciale à Djeddah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here