Célébration du Maouloud : Un rituel qui s’installe progressivement à Gourcy

Gourcy, (AIB) – La communauté musulmane de Gourcy a célébré pour la 3ème fois le Maouloud, dans  la nuit du samedi 7 au dimanche 8 décembre 2019.

La paix, la solidarité, l’entente entre les communautés, entre les acteurs politiques, en un mot entre les filles et fils de Gourcy : tels étaient les exhortations données au cours de la célébration de la naissance du Prophète Mohamed (paix et salut sur lui).

Répondant à l’appel des responsables de la communauté musulmane du Zondoma, les fidèles se sont rendus massivement à la grande mosquée de Gourcy, bravant le froid glacial du mois de décembre pour mieux apprendre  la vie du prophète et leur religion.

Avant le début de cette communion,  El hadj Soumaïla Savadogo, Pésident de la communauté musulmane du Zondoma, a tenu a remercier toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées pour la réussite de la 3ème édition du Maouloud dans la cité de Naaba Yadéga.

A sa suite, le Curé de la paroisse Saint Joseph de Gourcy quant à lui, a souhaité une bonne célébration à ses frères  musulmans tout en les invitant à prier pour la paix dans le pays.

«Donnons-nous la main et restons soudés : c’est de cette façon que nous mettrons en échec ceux qui tentent de nous diviser» a ajouté l’Abbé Charles Soro.

A propos du Maouloud, El hadj Ousmane Kindo avec  éloquence, est remonté aux origines du ‘’Tidjania’’ pour expliquer les biens fondés de sa célébration qui semble quelque peu contestée par certains de ses coreligionnaires.

Il terminera en invitant la jeunesse à approfondir leurs connaissances de la religion musulmane pour mieux assumer la relève. L’un des temps forts de la soirée a été sans conteste le témoignage fort émouvant  ‘’d’un ex pasteur’’ du nom de Moise Yaméogo,  qui s’est reconverti dans la religion musulmane après avoir occupé pendant 25 années, de hautes responsabilités dans son milieu.

Vers 1 heure du matin, les prières, les invocations et autres cantiques ont tenu en haleine le public qui ne voulait rien manquer de la soirée.

Venus de quatre coins de la province, les imams ont rivalisé d’ardeur dans des prêches autours de la foi, de la paix, du vivre ensemble, de l’éducation, etc.

La communauté a reçu l’appui d’une forte délégation venue de Taslima le fief du Cheick  Abdoul Wahab Ouédraogo, une référence dans la localité pour les fidèles musulmans.

Une séance de bénédictions viendra clore la 3ème édition du Maouloud qui de nos jour est célébrée dans 7 localités différentes dans la seule province du Zondoma.

Agence d’information du Burkina

Aziz KIEMDE

 (Collaborateur)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here