BURKINA-SPCNLS-SANTE-SENSIBILISATION-SIDA-IST

Caravane 11 décembre lutte contre le Sida : « nous sommes satisfaits » selon Léopold Yé du SP/CNLS

Tenkodogo, 11 déc. 2019 (AIB) – Le chargé de programme au département chargé de la communication et des relations publiques au Conseil national de lutte contre le Sida et les IST, Léopold Yé a déclaré à un journaliste de l’AIB mercredi à Tenkodogo, que le bilan de la caravane de sensibilisation contre le VIH/SIDA dans 4 localités dans la région du Centre-Est, a été satisfaisant.

« Nous sommes satisfaits parce que nous avons pu honorer les différents rendez-vous pris avec les populations et au regard de la mobilisation des populations dans chaque localité traversée », a déclaré le chargé de programme au département chargé de la communication et des relations publiques du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST.

Il explique que « on a eu l’adhésion du public et surtout l’adhésion des autorités locales. On a vu des maires et les fils des localités vivant ailleurs, qui se sont associés à leur population pour attirer l’attention de leurs frères et sœurs sur ce mal qu’est le VIH SIDA qui endeuille nos familles. Il faut plus que jamais que nous prenons conscience que le SIDA existe toujours même si on en parle peu aujourd’hui du fait de la baisse des moyens mis à la disposition des acteurs de la lutte ».

Le communicateur au SP/CNLS se dit satisfait de la tourné parce que « on a pu donner le message à la population. Nous avons communiqué pour mieux faire savoir ce que c’est que le VIH-SIDA, comment on peut se protéger contre cette maladie, comment on peut se comporter lorsqu’on est dépisté positif ».

Selon lui « on ne doit plus mourir du SIDA de nos jours. On peut vivre avec cette maladie comme on vit avec son diabète. Les ARV sont des médicaments efficaces contre le Sida, qu’il faut cependant prendre à vie. Le message est passé à notre sens ».

Cette caravane ne s’est pas passée sans difficultés parce selon M. Yé, « On aurait voulu visiter plus de villes de la région du Centre-Est. Au départ de la caravane l’ambition était de visiter toutes les grandes communes et les chefs-lieux de provinces de la région, de sorte à faire un grand maillage. Dommage que le contexte sécuritaire actuel ainsi que la limitation des moyens, ont restreint  notre élan».

Car pour lui, « qui dit fête de l’indépendance, parle d’un monde qu’on draine et dont il faut attirer l’attention sur certaines réalités. Là où il y a du monde, il ya forcement des contacts entre les personnes, d’où peuvent résulter des comportements à risque. Or, il ne faudrait pas que dans l’euphorie de la fête, on se crée des problèmes que l’on va regretter toute la vie ».

Cette caravane qui s’est déroulée du 7 au 11 décembre et qui a parcouru les villes de Pouytenga, Béguédo, Zabré et Garango, a été co-organisée par le SP/CNLS-IST et le SP/11 décembre.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here