11 décembre : Les Tenkodogolais fiers de leur «petit Paris»

Tenkodogo, 7 déc. 2019 (AIB)-La cité des forces vives, le boulevard, la salle polyvalente, la place de la Nation… les infrastructures réalisées à Tenkodogo dans le cadre de la célébration  du 11 décembre, font la fierté de ses habitants, comme le montre ce micro-trottoir.

-Aminata Sorgho, vendeuse de friandises pour enfants

«Je suis contente parce qu’on a embelli notre ville.  Vraiment Tenkodogo a changé. Un exilé ne va pas plus se retrouver. Les expatriés et  les structures étatiques ont bien construit. Les routes se sont multipliées et les maisons sont magnifiques. Présentement c’est comme si nous étions dans un ‘’petit Paris’’. Avant  nos routes étaient ensablées et on tombait souvent. Maintenant, nous roulons sur de la bitume. Toutefois le goudron et les lampadaires n’ont pas atteint mon domicile, situé près du collège Zoungrana (rires)».

-Moustapha Sana (boutiquier)

 

 «Toute personne sensée ne peut que se réjouir du développement d’un pays. Donc je suis vraiment content du changement. Au début, c’était des grincements de dents et des incompréhensions à cause des déguerpissements. Maintenant, c’est la joie. Pour les routes, on peut mieux faire car il ya certains artères qui devaient être bitumées mais dont les travaux n’ont pas encore commencé».

 -Halidou Koanda (instituteur)

«La célébration de ce 11 décembre a été très bénéfique pour notre ville rien qu’à constater les infrastructures et la voirie. Auparavant, il y avait des voies que de nom seulement. Actuellement, il y a des liaisons qui permettent de circuler librement dans la ville. Il y a eu un surplus de réalisations comme par exemple les clôtures des écoles, des centres de santé et des brigades de gendarmerie. Néanmoins, il faudra un accompagnement pour s’occuper de l’entretien des infrastructures après la célébration. Je ne sais pas si les feux tricolores sont en cours d’installation, mais il en manque».

-Abdoulaye Zanga (Cultivateur)

La fête du 11 décembre est vraiment une réussite. Des routes, des maisons et autres infrastructures ont été réalisées. Mais nous aurions voulu que les ‘’deux voies ‘’soient plus longues. Nous demandons donc au maire de voir ce qu’il peut faire. Il manque également des lampadaires dans certaines artères. Enfin le problème d’eau est sérieux à Tenkodogo car l’eau des forages n’a plus un bon goût et de nombreux tuyaux de l’ONEA ont été sectionnés à cause des travaux.

 -Wendata Madeleine Minoungou (vendeuse de pièces détachées)

«C’est vraiment magnifique. Je n’ai pas d’autres mots pour décrire ma satisfaction. Tout ce qu’on peut encore réaliser, nous sommes preneurs.»

Agence d’information du Burkina

ata/ak

Photos: Issa COMPAORE

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here