Inclusion des élèves issus des foyers coraniques : L’AMR dresse le bilan dans le Zondoma

Gourcy, (AIB)-L’Association Monde Rural (AMR) a présenté le mardi 26 novembre 2019, à Gourcy le bilan de la première année de mise en œuvre du projet «Dialogue et changement social», visant à favoriser l’inclusion des élèves issus des foyers coraniques.

Sous l’égide du Cadre de Concertation des ONG et Associations actives en Education de Base au Burkina (CCEB), l’AMR a en charge, la conduite du Projet d’amélioration de l’inclusion des apprenants des foyers coraniques intitulé «Dialogue et changement social» dans la commune de Gourcy.

C’est dans le but de faire le bilan de la première année de mise en œuvre de ce projet que se sont retrouvés les animateurs du projet, les responsables en charge de l’éducation et de l’action humanitaire tant au niveau communal que provincial et les autorités administratives, le mardi 26 novembre 2019.

A l’ouverture de l’atelier, le secrétaire général de la province du Zondoma, Inoussa Dianda a salué cette initiative dont l’objectif est de prévenir la radicalisation des jeunes par l’éducation et l’amélioration de leurs conditions de vie sociale.

Félix Ilboudo membre du Conseil d’Administration de l’AMR a remercié les autorités pour l’intérêt qu’ils accordent à l’activité tout en souhaitant que les échanges permettent d’améliorer la mise en œuvre de la suite du projet.

Au Zondoma, c’est le village de Rogo dans la commune de Gourcy qui a abrité les activés de la première année. La mise en place des noyaux androgènes d’animateurs et leur formation, des plaidoyers auprès des leaders locaux (religieux, administratifs et communautaires), des causeries éducatives, des séances de sensibilisation, des projections vidéos, des journées de partage d’expérience et des émissions radio ont été réalisés tout au long de l’année à en croire les acteurs de mise en œuvre des activités.

Au terme des échanges, les participants, tout en félicitant les acteurs pour le travail accompli, ont émis le souhait de voir le Comité Communal d’Education installé afin de faciliter toute action dans le secteur de l’éducation.

Ils ont également plaidé pour l’inscription massive des apprenants des foyers coraniques et des jeunes déscolarisés dans les centres qui sont en cours d’ouverture dans la commune pour une formation aux métiers  pendant 18 mois.

Pour la deuxième année, c’est le village de Danaoua dans la commune de Gourcy qui devrait bénéficier des activités du projet financé par l’ONG Diakonia.

Agence d’information du Burkina

Aziz KIEMDE

(Collaborateur)  

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here