Revue de presse du mardi 3 décembre 2019

Négociations gouvernement/syndicats  et terrorisme, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 déc. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mardi abordent l’actualité nationale et internationale marquée par le terrorisme, sans oublier de commenter largement la reprise, la veille, des négociations entre le gouvernement et les syndicats.

Le journal Le Pays renseigne que le Premier ministre (PM) Christophe Dabiré a reçu, dans la soirée d’hier 2 décembre, une délégation de l’Unité d’action syndicale (UAS), conduite par son président du mois, Bassolma Bazié.

«Négociations gouvernement/Syndicats: L’UAS tient toujours à ses préalables», affiche ce quotidien, précisant que la partie syndicale dit vouloir consulter sa base avant de revenir vers l’exécutif.

Pour sa part, le journal privé Le Quotidien affiche: «Vers une reprise du dialogue», là où Aujourd’hui au Faso (privé) mentionne : «L’UAS reçoit des documents pour examen».

Le journal cité en second lieu évoque également l’hommage national rendu par la France à ses treize militaires tués au Mali le 26 novembre dernier et dont les corps ont été rapatriés dimanche dernier et exposés sur l’esplanade des Invalides.

Selon Aujourd’hui au Faso, cette cérémonie qui a eu lieu, hier lundi, a connu la présence du président français Emmanuel Macron et de son homologue malien Ibrahim Boubacar Kéita.

«Le lourd bilan humain de ce drame, qui laisse treize orphelins de père, a fait l’effet d’un électrochoc en France, dont l’armée n’avait pas subi de telles pertes depuis l’attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts», commente le confrère.

A ce propos, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè fait remarquer qu’il s’agit d’«un sacrifice suprême devant lequel on ne peut que s’incliner».

Quant à Le Pays, il pense qu’il convient d’aller «au-delà des hommages !», soulignant que «chaque fois qu’un soldat français tombe sur le champ d’honneur, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde, un hommage lui est rendu aux Invalides».

Abordant la question du  terrorisme, le quotidien national Sidwaya revient sur l’attaque d’une église protestante à l’Est, mentionnant «la compassion du gouvernement aux évangélistes».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here