Burkina-Gouvernement-Conférence-presse

 

Burkina : Les medias invités à être des vigies de la démocratie (ministre)

Ouagadougou, 29 Novembre 2019 (AIB)-Le ministre en charge de la communication Remis Fulgance Dandjinou, a invité jeudi, les medias à être des «vigies importants pour notre démocratie et de construire une image vraie, juste de ce qui se passe dans notre pays».

Le ministre Dandjinou s’adressait aux médias tant nationaux qu’internationaux, suite à une publication du media en ligne : Ouaga24.com qui qualifiait des affrontements entre communautés dans la région de l’Est, de génocide.

«Dire que les affrontements qui peuvent avoir parfois une communauté plus touché qu’une autre, sont un génocide, je crois que nous devons faire attention aux terminologies que nous utilisons» a-t-il affirmé.

Selon Remis Fulgance Dandjinou, qui s’exprimait au cours du traditionnel point de presse du gouvernement, le travail des journalistes, doit les amener à confronter les faits sans tenir compte de l’état d’âme de qui que ce soit mais de garder à l’esprit leur responsabilité sociale.

«Nous ne voulons pas rentrer dans une guéguerre avec la presse qui est importante en termes de régulation de notre gouvernance économique comme politique mais nous devons garder la mesure des choses» a-t-il affirmé.

Selon lui, «plus la critique est juste même si elle fait mal, plus les résultats que l’on obtient sont importantes» mais a estimé que «stigmatiser l’ensemble du travail des Forces de Défenses et de Sécurité ou l’ensemble d’une communauté contre une autre (est) une ligne qu’il ne faut pas franchir».

Agence d’Information du Burkina

Wis/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here