Burkina-enseignement-université

 

Burkina/Journées scientifiques et Portes Ouvertes : l’université Joseph KI-ZERBO expose son potentiel

Ouagadougou, 29 Novembre 2019 (AIB)-Le ministre en charge de l’enseignement supérieur Pr Alkassoum Maïga a lancé ce jeudi, les premières journées scientifiques et Portes Ouvertes (JSPO) de l’université Joseph KI-ZERBO qui permettront de promouvoir le potentiel de ce temple du savoir.

 

«L’organisation des JSPO, sont l’occasion pour nous de parler de nous-mêmes et de montrer ce qu’on fait et ce qu’on est capable de faire. Nous sommes classés constamment première université de la sous-région sur la base de critères clairs» a déclaré jeudi le Pr Alkassoum Maïga, à la cérémonie d’ouvertures des premières JSPO  de l’université Joseph KI-ZERBO.

Selon lui, il faut magnifier ce qui se fait de bien dans cette université afin de motiver des opérateurs économiques à venir y investir.

Prévues du 28 au 30 Novembre 2019, les JSPO se tiennent sous le thème, «la responsabilité sociétale des Institutions d’enseignements supérieur et de recherche».

Pour le ministre Alkassoum Maïga, ce thème est d’une importance capitale car dira-t-il, «l’université (doit) se mette au service des communautés pour déchiffrer les difficultés du moment, être un centre où tous les travailleurs vont trouver leurs épanouissements».

«La responsabilité sociétale des enseignants, c’est de créer les conditions malgré les adversités pour que les étudiants puissent faire leur apprentissage dans les conditions les meilleurs» a-t-il expliqué.

La responsabilité sociétale de l’université a-t-il poursuivi, consiste aussi, à se demander «comment faire pour que les entrepreneurs, les chefs d’entreprises, les unités de production aient les personnes compétentes dont elles ont besoin».

Selon le Pr Alkassoum Maïga, ce n’est pas aux politiques de penser et de repenser le dispositif de lutte contre le terrorisme.

«Ce sont les spécialistes qui sont dans les différents domaines des universités qui doivent être capables de comprendre le mode opératoire de fonctionnement du terrorisme et de nous proposer des solutions» a-t-il affirmé.

Cette première édition des JSPO de l’université Joseph KI-ZERBO sont placées sous le parrainage du président du conseil d’administration (PCA) de Coris Bank International Idrissa Nassa.

Ce dernier a marqué sa disponibilité à accompagner la mère des universités publiques au Burkina Faso dans sa dynamique visant à travailler à plus de visibilité et à valoriser les résultats de la recherche au bénéfice de ses concitoyens.

Idrissa Nassa a rappelé que sa Banque a noué depuis le 12 mars 2015, un partenariat avec le FONER pour contribuer à la bancarisation des étudiants du Burkina Faso, «avec en prime le bénéfice d’une assurance accident corporel entièrement gratuite».

A cela, il a expliqué que Coris Bank international recrute régulièrement «de hauts cadres issus de l’université Joseph KI-ZERBO», une initiative qui selon ses dires va se poursuivre en adéquation avec leurs besoins en ressources humaines qualifiés.

Pour 2020, le PCA de Coris Bank international «prévoit uniquement au Burkina Faso, la création de 200 nouveaux emplois directs dans différentes qualifications au profit de la jeunesse».

Il a invité les «acteurs économiques du Burkina Faso, à profiter de ces journées exceptionnelles pour se rapprocher davantage de l’université (…) pour s’imprégner des résultats des recherches scientifiques dont l’utilisation économique permettra d’impacter favorablement le quotidien de la population».

Selon le président de l’université Joseph KI-ZERBO, Pr Rabiou Cissé, ces JSPO sont «un rendez-vous éminent pour faire découvrir et promouvoir l’institution (universitaire) dans toutes ces nombreuses et complémentaires dimensions sociales, culturelles, scientifiques, technologiques et économiques».

«Nous sommes déterminés à mettre tout en œuvre avec l’appui des autorités et des acteurs du développement, pour que cette officine de l’avenir qu’est l’université en tant que lieu de formation théorique, pratique et humaine, survive à toutes les intempéries qui l’a fragilisent et se consolide chaque jour grâce aux efforts conjugués des uns et des autres» a-t-il déclaré.

La cérémonie d’ouverture a été agrémentée par les prestations de l’orchestre, du groupe traditionnel et de la troupe de théâtre de l’université Joseph KI-ZERBO.

Agence d’Information du Burkina

Wis/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here