ATHLETISME-BUR-AFR-SPORT-MARATHON

Burkina : près de 700 athlètes de 15 pays africains attendus au « Marathon paalga du grand Ouaga »

Ouagadougou, 27 nov. 2019 (AIB) – Le top de départ du marathon « Ouaga-Laye » rebaptisé « Marathon paalga du grand Ouaga », sera donné le samedi 7 décembre prochain dans la capitale burkinabè avec près de 700 athlètes de 15 pays africains, ont annoncé mercredi à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse, les organisateurs.

« Nous attendons entre 500 et 700 athlètes », a annoncé le président du comité d’organisation Ousséni Ilboudo. Ces athlètes qui prendront le départ devant le siège du doyen des quotidiens burkinabè, L’Observateur Paalga, parcourront 42,195 km dans la ville de Ouagadougou.

Des 15 pays invités, figurent le Kenya, l’Ethiopie, le Maroc, reconnus pour leurs performances dans les compétitions internationales.

Le budget non bouclé de cet événement est estimé à 45 millions de FCFA. Le vainqueur de la compétition remportera la somme de 3 millions de FCFA et le 2e, 1,5 millions FCFA. Les primes toucheront les 20 premiers athlètes à l’arrivée.

Le premier des Burkinabè aura une moto, tout comme la première femme burkinabè de la compétition qui, en plus, empochera la somme de 500 000FCFA.

A 11 jours du top de départ, les organisateurs sont à 300 inscrits et toute personne qui désire prendre part à la compétition peut s’inscrire au journal l’Observateur Paalga, à la fédération burkinabè d’athlétisme (au stade du 4 août), au stade Issoufou Joseph Conombo, à la mairie centre ou dans les autres arrondissements de la ville de Ouagadougou.

Le Marathon Ouaga-Laye créé en 2008, a connu 5 éditions avant de suspendre. Cette première édition du Marathon paalga du grand Ouaga 2019 est née sur les cendres de Ouaga-Laye.

Le « Marathon paalga du grand Ouaga » s’apparente au « Marathon des échangeurs » de la télévision BF1 ou de « Altitude Nahouri » du confrère Louis Oulon, tous courus en juin dernier et remportés par des Kenyans.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here