Burkina Faso-Médias-Siège-Partenariat

Burkina: La nationale des terrains urbains met deux parcelles à la disposition des Editions Sidwaya

Ouagadougou, 22 nov. 2019, (AIB)- La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) a mis vendredi, à la disposition des Editions Sidwaya, deux parcelles d’une superficie totale de 10 260 m2 devant abriter les locaux du futur siège du quotidien d’Etat à Ouaga 2000.

«Sidwaya est un organe public qui joue un rôle important dans le développement du pays et c’est pourquoi la SONATUR n’a ménagé aucun effort pour pouvoir mettre à  sa disposition des parcelles pour lui permettre d’avoir un siège devant favoriser les conditions de travail du journal», a indiqué le patron de la Nationale des terrains urbains, Soabou Diallo.

D’après lui, les Editions Sidwaya qui sont en partenariat avec sa structure depuis quelques années, ont exprimé le besoin d’avoir un nouveau siège devant abriter les locaux du journal d’Etat.

Le Directeur général (DG) de la SONATUR s’exprimait vendredi à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie de signature de convention, entre son institution et Sidwaya, consacrant une mise à  la disposition du quotidien public deux parcelles de 10260 m2 pour son futur siège à Ouaga 2000.

M. Diallo a précisé que cette convention fait suite à des échanges entre les deux structures afin de permettre à Sidwaya d’obtenir un siège pour travailler dans de bonnes conditions.

A l’écouter, ces parcelles vont favoriser également les conditions de travail du personnel du journal public, afin qu’il joue son rôle  sur l’échiquier national.

«C’est un grand jour pour nous aujourd’hui de parvenir à cette signature de convention», a-t-il soutenu.

Soabou Diallo a expliqué que  la convention permettra à Sidwaya de payer pendant huit ans annuellement une tranche, en vue de solder les deux parcelles qui se chiffrent à hauteur de 400 millions de FCFA.

Le premier responsable de la SONATUR a souhaité le respect des engagements pris par le journal public et que l’Etat mette à la disposition de Sidwaya, des moyens pour la construction du  bâtiment dans des brefs délais.

Selon le DG des Éditions Sidwaya, Mahamadi Tiégna, le projet qui date de 2015 est évalué à hauteur de 6 milliards de FCFA pour la construction du futur siège du journal public à Ouaga 2000.

A l’entendre,  ce qui préoccupe le plus est  l’obtention des outils de productions qui valent des milliards de francs CFA et qui sont à la portée de «flammes potentielles (incendies)».

«Vous savez nous sommes à côté des vendeurs de papier, nous avons des cuves, nous avons aussi du papier que nous stockons malheureusement à côté des outils de productions, tout cela constitue un scénario potentiellement dangereux que nous côtoyons tous les jours », a-t-il signifié.

M. Tiègna a souligné qu’un pas important a été effectué avec l’acquisition des terrains avec la SONATUR et  que l’objectif principal de son organe consiste à faire pousser de terre un bâtiment, afin d’améliorer le cadre de travail des journalistes et des autres agents.

«C’est le lieu pour moi de saluer l’ensemble des autorités de tutelle qui ont bataillé pour que cette convention puisse être signée», a-t-il ajouté.

Le DG des Editions Sidwaya a expliqué que le futur siège sera un bâtiment bio climatique, érigé en R+5.

Créée en 1997, la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) est une Société d’Etat qui viabilise et commercialise des parcelles au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here