?

5ème recensement : Les comités départementaux et villageois du Passoré sensibilisés

Yako, (AIB)-Une délégation  des membres du  comité provincial en charge du 5ème recensement au Passoré, conduite par la Secrétaire générale de la province du Passoré, Salimata Ouédraogo/ Sanou a effectué du 12 au 14 novembre 2019, une tournée d’information et de sensibilisation à l’endroit des membres des comités départementaux et villageois des 9 communes que compte la province du Passoré.

A quelques jours du démarrage effectif du 5ème Recensement général de la population et de l’habitat ( RGPH), prévu se tenir du 16 novembre au 15 décembre 2019, une équipe du comité provincial d’organisation de l’édition de 2019 au Passoré, est allée à la rencontre des membres des comités départementaux et villageois en charge de la conduite l’opération de dénombrement des populations des  communes de Samba, de Plimpikou et de Arbollé.

L’objectif de cette tournée selon la secrétaire générale de la province du Passoré Salimata Ouédraogo / Sanou, était de donner le bien fondé du recensement de la population pour une meilleure planification du développement.

?

Au cours de la tournée, les préoccupations des populations sur le recensement ont été presque similaires. Elles ont porté entre autres sur : Comment le dénombrement peut-il se faire avec les membres des ménages vivants à l’étranger, sur les sites d’orpaillages, de même qu’avec les élèves vivants dans d’autres localités de la province ?

La délégation avec l’appui des délégués communaux a précisé que les personnes concernées seront considérées comme étant des émigrés, selon la méthode de collecte de l’opération de dénombrement indiquée par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD).

«Sont considérés comme des émigrés entre autres les personnes parties depuis plus de 6 mois à l’extérieur du pays mais qui, au moment du recensement sont venues pour une raison quelconque avec l’intention de retourner ou d’y rester pour une durée d’au moins 6 mois.» a expliqué Salimata Ouédraogo/Sanou.

Mme Ouédraogo a, par ailleurs ajouté que lesdits émigrés, conformément au contexte indiqué, seront recensés en tant que des visiteuses dans ces ménages.

Au terme des trois jours d’information et de sensibilisation, la mission par la voix de Mme Ouédraogo s’est dite très édifiée par les différents échanges.

Lesquels échanges qu’elle a  jugés assez fructueux tout en demandant aux Présidents des comités villageois( CVD) ainsi qu’à l’ensemble des  leaders d’opinions issus des 9 communes du Passoré à s’impliquer pleinement dans le processus à leur retour dans les localités respectives.

Aussi, a-t-elle invité les CVD à réserver un accueil chaleureux aux éventuels agents recenseurs recrutés pour la circonstance par l’INSD afin que les données issues de l’opération de dénombrement des populations soient fiables.

Zezouma Elie Sanou

( AIB-Passoré)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here