Ganzourgou: Un homme abattu par balles à Santi

Zorgho, 19 nov. 2019 (AIB)-La dépouille d’un homme criblé de balles a été découverte lundi matin, dans le village de Santi (Ganzourgou, Est), par les habitants qui redoutaient d’avoir affaire à un cadavre piégé.

De sources concordantes, une personne de sexe masculin a été abattue dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 novembre 2019, aux environs de 22 h, dans le village de Santi, commune rurale de Kogho, à une soixantaine de km au nord de Zorgho, chef-lieu de la province du Ganzourgou (Est).

Ce sont les coups de feu qui ont alerté les riverains et ceux-ci ont alerté le groupe d’auto-défense (Koglweogo) des environs.

Les membres du groupe ont accouru mais à la découverte du cadavre et en ces temps d’insécurité, ils ont gardé leurs distances craignant que le cadavre ne soit piégé.

C’est ce matin du 18 novembre 2019 que la police de Meguet a procédé aux constations d’usage en présence de l’infirmier chef de poste de Kogho.

C’est un homme d’une trentaine d’années, torse nu, criblé de balles et n’ayant aucun document sur lui qui a été découvert.

Sur les lieux 30 douilles et une munition de Kalachnikov ont été trouvées.

Il se raconte que le ou les auteurs seraient venus à bord d’un véhicule double-cabine. La victime n’a pas été reconnue par les populations de la zone.

Après les constats et information portée au procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, le corps a été remis à la population qui l’a inhumé ce 18 novembre 2019. Une enquête permettra d’élucider la question.

Agence d’information du Burkina

MS/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here