Burkina Faso-Presse-Revue

Politique, société et football, en vitrine dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 14 nov. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce jeudi, reviennent sur le match disputé la veille par les Etalons du Burkina Faso et sur l’arrestation de l’activiste Naïm Touré, sans oublier la politique marquée par la suspension d’un parti de l’opposition.

Dans ses ‘’Révélations’’, le quotidien privé Le Pays titre: «Politique nationale: Le FPR de Aristide Ouédraogo suspendu», avant de relater que les activités du Front patriotique pour le renouveau (FPR) ont été suspendus pour une durée de trois mois.

A ce propos, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso (2e capitale du Burkina), croit savoir que «le FPR (est) suspendu pour trois mois pour avoir réclamé le départ de Roch (Marc Christian Kaboré)».

Quant au quotidien national Sidwaya, il affiche : «Vie des parti politiques : Le FPR suspendu pour trois mois», soulignant qu’il s’agit d’une décision du ministère en charge de l’Administration territoriale, à la suite des récentes déclarations publiques du président du parti, le Dr Aristide Ouédraogo.

Le même journal consacre sa Une au trafic illicite de cigarettes au Burkina Faso, mettant en exergue la «Fraude et corruption à ciel ouvert».

Pendant ce temps, sous le titre : «Volontaires pour la défense : De faux recruteurs dans la cité», L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, publie un communiqué du ministère de la Défense nationale.

A lire le texte, des «individus malintentionnés» se faisant passer pour des agents du gouvernement lanceraient des appels à recrutement dans certains quartiers de Ouagadougou, après le message du président du Faso Roch Kaboré ordonnant le recrutement de volontaires pour la défense.

A ce sujet, Sidwaya cite le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou  qui dit qu’«un décret viendra préciser les modalités» de recrutement des volontaires.

Le Pays revient à la charge pour dire que le cyber-activiste et lanceur d’alertes, Naïm Touré a été interpellé mardi dernier par la police nationale à cause de ses publications sur les réseaux sociaux.

L’Express du Faso explique que le cyber-activiste est accusé de tentative de démoralisation des FDS (Forces de défense et de sécurité)».

Le même journal à travers sa rubrique ‘’Autant le dire’’ se demande : «Interpellation de Naïm Touré : Acharnement ?».

En sport, les journaux évoquent le match nul (0-0) concédé par les Etalons du Burkina Faso face à l’équipe nationale de l’Ouganda, hier mercredi à Ouagadougou, en match aller comptant pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021.

Ainsi, Aujourd’hui au Faso laisse lire à sa Une: «Eliminatoires CAN 2021 : Les Etalons tenus en échec par les Cr     anes d’Ouganda».

Pour Le Pays, ce match nul peut être considéré comme «le baptême de feu raté de Kamou Malo (Sélectionneur des Etalons Ndlr)», faisant observer que l’entraineur ougandais, Mckinstry Johnathan a su déjouer les plans du coach burkinabè.

L’Observateur Paalga a exactement la même lecture, lorsqu’il titre : «Etalons # Cranes (0-0): Un nul qui sonne comme un échec».

 

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here