Burkina : les terroristes seront traqués «même dans des trous de souris» (ministre)

Ouagadougou, 14 nov. 2019 (AIB)-« Nous irons chercher ces fauteurs de troubles là où ils sont. Même s’ils sont dans des trous de souris», a lancé jeudi le ministre burkinabè de la Sécurité Ousseni Compaoré, en réaction à la multiplication des attaques terroristes.

« Personne ne va faire reculer les Burkinabé. Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où qu’ils sont. Même s’ils sont dans des trous de souris », indique le ministre de la sécurité Ousseni Compaoré.

Il s’exprimait jeudi à Ouagadougou lors du traditionnel point de presse du gouvernement.

« Notre peuple va rebondir. C’est une question de temps et d’organisation » a ajouté Ousseni Compaoré.

Malgré la multiplication des attaques terroristes, le ministre de la Sécurité se veut rassurant, « toutes les forces de défense et de sécurités sont mobilisées et vaincrons » a-t-il soutenu.

Pour le ministre, ce sont « les groupes islamistes, les fraudeurs, les bandits» et chaque groupe qui attaquent le Burkina, a ses raisons.

Ousseni Compaoré précise qu’il est «difficile de dresser une liste exhaustive de ceux qui attaques le Burkina (ndrl) » mais déclare qu’aucune différence ne sera faite entre « ceux qui font de l’islamisation, ceux qui prêche la charia », ils seront tous combattus.

Pour faire face aux attaques terroristes incessantes dans les zones sous menace, le chef de l’État a décidé du recrutement de volontaires.

Le ministre de la Sécurité rappelle que «tout se fera dans le cadre des lois et règlements en vigueur»

Il invite « à ne pas se laisser embarquer par les fausses informations » qui circule sur les réseaux sociaux concernant les questions sécuritaires.

L’insécurité prend de l’ampleur dans les régions du Sahel et de l’Est du Burkina.

Le mercredi 06 novembre 2019, sur l’axe Ougarou-Boungou (région de l’Est), un convoi transportant les travailleurs de la société minière SEMAFO S.A est tombé dans une embuscade, faisant 39 morts selon les chiffres officiels.
Agence d’Information du Burkina
hd/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here