Burkina-Politique-Parti-Suspension

Burkina: Un parti politique de l’opposition suspendu pour «appel à la sédition»

Ouagadougou, 14 nov. 2019 (AIB) – Le Front patriotique pour le renouveau (FPR), un parti politique de l’opposition politique burkinabè est suspendu de ses activités pour trois mois pour avoir appelé à la sédition, a appris l’AIB jeudi, de source officielle.  

Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, à travers un arrêté en date du 13 novembre 2019 a notifié la suspension de ce parti politique dirigé par le Dr Aristide Ouédraogo.

Selon l’arrêté parvenu à l’AIB jeudi, le FPR est «suspendu à titre conservatoire» car il lui est reproché d’avoir «porté atteinte à la Charte des partis et formations politiques au Burkina Faso».

Le compte rendu du Conseil des ministres tenu mercredi à Ouagadougou renseigne que «cette suspension est faite en application de l’article 30 de la loi n°032-2001/AN du 29 novembre 2001 portant Charte des partis et formations politiques au Burkina Faso».

Le même document précise que «les propos tenus par monsieur Aristide Ouédraogo, président du FPR, lors des déclarations publiques des 03 et 11 novembre 2019 appellent à la sédition et sont contraires aux dispositions des articles 3, 4, 20 et 21 de la Charte des partis et formations politiques au Burkina Faso».

Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) a été créé en fin avril 2018 et est membre des partis affiliés au Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF).

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here