Burkina Faso-Terrorisme-Attaques-Mesures

Burkina: Le président Kaboré ordonne le recrutement de volontaires pour contrer le terrorisme

Ouagadougou, 7 nov. 2019 (AIB) – Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, dans son message à la nation, au lendemain de l’attaque terroriste perpétrée sur un convoi de miniers ayant fait des dizaines de morts, a appelé jeudi, à la mobilisation générale et ordonné le recrutement de volontaires dans les zones sous menaces terroristes.

«J’ai ordonné le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie dans les zones sous menace», a indiqué le président Kaboré dans son message prononcé jeudi, après-midi, sur les ondes de la télévision nationale.

Le chef de l’Etat burkinabè estime que «seule une mobilisation générale des fils et des filles de la nation, sans considération de région, d’ethnie, d’opinion politique et de confession religieuse est à même de vaincre ces meurtriers sans foi ni loi qui rêvent de soumettre notre patrie et notre peuple courageux à leur diktat machiavélique».

Il engage les Forces de défense et de sécurité (FDS) à «traquer et combattre, sans concession, les terroristes et tous leurs complices et appelle notre Peuple à la mobilisation générale contre le terrorisme».

Roch Marc Kaboré a rappelé que dans la matinée du mercredi 6 novembre 2019, des individus armés non-identifiés, ont lâchement attaqué avec une barbarie inqualifiable, un convoi transportant des travailleurs, entrepreneurs et fournisseurs de la mine d’or de SEMAFO SA, sur l’axe Ougarou-Boungou.

Selon lui, le bilan provisoire est de 38 morts et de nombreux blessés.

Le président burkinabè trouve que «ces actes ignobles qui relèvent d’une autre époque, visent à semer la psychose au sein de notre Peuple et à déstabiliser notre démocratie», d’où son appel à «rester dignes et courageux».

Par ailleurs, le chef de l’Etat décrète, à compter du vendredi 8 novembre 2019 à zéro heure, un deuil national de 72 heures.

«Durant ces 72 heures, j’invite chaque Burkinabè au recueillement et à l’introspection, pour raffermir sa foi en l’unité, à la cohésion et à la paix dans notre pays», a-t-il mentionné dans son message.

Il dit être convaincu que «les Burkinabè, dignes héritiers de la longue et héroïque tradition de lutte de nos ancêtres, sauront faire face au terrorisme, en opposant la résistance victorieuse qui s’impose».

Au regard du bilan provisoire, l’attaque d’hier mercredi est la plus meurtrière des attaques terroristes que le Burkina Faso subit depuis plus de trois ans.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here