Kaya, (AIB)-Dans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté, la journée nationale de montée des couleurs a été célébrée, le lundi 28 octobre 2019, à Kaya.

Des valeurs de probité, de dignité, de discipline et de cohésion sociale…sont de plus en plus en déperdition dans le pays des Hommes intègres.

Pour rectifier le tir, le gouvernement burkinabè a dédié, le 28 octobre, comme Journée de montée des couleurs (JMC).

Pour se conformer à cette décision, les autorités régionales du Centre-Nord l’ont célébrée, le lundi 28 octobre, à Kaya.

Selon le gouverneur de la région centre-Nord, Casimir Séguéda, les symboles de l’Etat, notamment les couleurs nationales sont sacrées et qu’il est temps de les conserver, afin de les léguer aux générations futures.

Selon ses dires, cette journée s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de citoyenneté (SNC), placée sous le thème : «Quelle contribution du citoyen au renforcement de la démocratie et de l’unité nationale dans un contexte de défi sécuritaire».

Pour M. Séguéda, il s’agit d’un thème qui interpelle les Burkinabè sur leur responsabilité individuelle et collective et leur rôle dans le renforcement de la démocratie et la cohésion sociale.

«L’objectif vise à susciter une meilleure appropriation de la portée des messages prônés par les symboles du Burkina Faso», a-t-il poursuivi.

Dans son discours, il a souligné que la levée et la descente des couleurs expriment la souveraineté de la nation et rappellent l’attachement et le dévouement des Burkinabè à cette même nation. C’est pourquoi, il a exhorté les Corps constitués de sa région à pérenniser ce geste patriotique dans leurs services.

«Le secteur de l’éducation doit aussi inculquer cette valeur cardinale à nos enfants qui constituent l’avenir de notre pays», a souhaité Casimir Séguéda.

Il a mis l’occasion à profit pour lancer un appel à l’union sacrée des populations, afin de bouter les forces du mal hors du Burkina Faso.

Le drapeau du Burkina Faso est constitué de deux bandes horizontales (rouge et verte) de dimension égales avec une étoile dorée au milieu à cinq branches.

Selon le gouverneur Séguéda, le rouge représente le sang que les citoyens ont versé pour le triomphe des idéaux de justice et de liberté. Le vert est la couleur de l’agriculture et de l’espérance et l’étoile jaune-or est le guide et le phare de la politique burkinabè.
Emil SEGDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here