Burkina Faso-Presse-Revue

Politique, société et sport, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 17 oct. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB ce jeudi matin, traitent de sujets ayant trait à la société, au sport, ainsi qu’à la politique nationale et internationale.

Dans son ‘’Dialogue intérieur’’, le journal privé Le Pays évoque la situation en République de Guinée où la capitale Conakry a connu de violentes manifestations ces derniers jours, suite à la volonté du président Alpha Condé de modifier la Constitution afin de briguer un troisième mandat présidentiel.

Le journal titre: «Manifs contre le 3e mandat de Condé : Un dialogue pour quoi faire ?», avant de souligner que «le dialogue ne saurait se substituer aux dispositions de la loi fondamentale de la Guinée».

De son côté, Aujourd’hui au Faso informe que le roi Mohamed VI (M6) du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni, précédemment condamnée à un an de prison ferme pour «relations sexuelles hors mariage et avortement».

Selon l’éditorialiste du journal, «reste à expurger du code pénal (marocain) ces articles moyenâgeux !».

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, parle de «Grâce royale pour Hajar Raissouni : Quand M6 absout la +pécheresse du Royaume+».

Pour sa part, Sidwaya, le quotidien public, à travers sa rubrique ‘’L’Autre regard’’, aborde la crise au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir, soulignant qu’il y a un «imbroglio politique au CDP».

Le même journal affiche: «Pluies d’octobre dans le Nahouri (région du Centre-sud) : D’importantes récoltes détruites».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, deuxième capitale burkinabè, il consacre sa Une à un autre phénomène de société, notamment, l’occupation anarchique des abords des rues, titrant: «Un danger pour les riverains et les usagers de la route».

L’Observateur Paalga, présente à sa Une, une image prise dans une rue de Bobo-Dioulasso, montrant une femme et son enfant, avec ce titre: «Il faut sauver ce nourrisson».

En sport, ce quotidien évoque la 3e édition du tour cycliste international du Faso qui aura lieu du 25 octobre au 3 novembre prochain.

Le confrère relate qu’à 10 jours de la tenue de cette grand-messe du cyclisme africain, le comité d’organisation a dévoilé les grands axes de la compétition, hier mercredi, au cours d’une conférence de presse.

A ce propos, le journal Le Quotidien met en exergue: «32e édition du Tour du Faso : 90 coureurs à la conquête du maillot jaune», là où Aujourd’hui au Faso mentionne «Tour du Faso 2019 : Réussir la couverture sécuritaire et conserver le maillot jaune !».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here