Lutte contre le mariage des enfants:  les leaders d’opinion de Zimtenga outillés

Kongoussi, (AIB)-L’Association action féminine pour le développement participatif ( AFDP) de Kongoussi  a organisé une formation des leaders d’opinion de la commune de Zimtenga le 16 octobre 2019 à Kongoussi, sur la lutte contre le mariage des enfants.

La rencontre a regroupé les leaders religeieux et coutumiers de la commune de Zimtenga.

Selon le chargé de projet de l’AFDP Souleymane Tiabyanga, l’objectif de la rencontre vise à solliciter l’appui de ces leaders d’opinion pour mettre un terme au mariage des enfants dans la commune de Zimtenga.

«Nous sommes là ce matin dans le cadre du projet de lutte contre le mariage des enfants.

Et nous avons réuni un premier groupe de vingt personnes composé de conseillers villageois de développement et autres leaders  la semaine dernière pour la même formation.

Aujourd’hui nous avons regroupé les leaders religieux et coutumiers pour la seconde vague. La formation est axée principalement sur les conséquences des mariages d’enfants parce que ces leaders sont des maillons incontournables dans la lutte contre cette pratique dans la commune de Zimtenga» a-t-il expliqué.

Le chef du canton de  Datenga  Naaba Tigré qui a participé aux travaux, s’est réjoui de l’initiative de l’AFDP  et s’engage avec ses notables à accompagner l’association dans sa démarche.

«Nous avons échangé sur le thème du mariage précoce ce matin. Et  sur le sujet, je peux dire que cette forme de mariage n’est même pas coutumier parce que selon les coutumes, on ne peut pas marier un enfant avant 17 ans. Et même les 17 ans, c’était rare. C’est pour dire que c’est une bonne chose et nous soutenons le projet. Nous allons aussi à notre niveau contribuer avec des sensibilisations pour que tout le monde comprenne que le mariage précoce engendre beaucoup de problèmes en commençant par les problèmes d’accouchement. Pour cela, nous allons y veuiller pour que les parents attendent au moins l’âge de 18 ans avant de marier leurs enfants» a dit le chef.

Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de lutte contre le mariage des enfants dans la commune de Zimtenga, financé par l’ONG portugaise Mundo Coopérante et dont le lancement est intervenu en septembre 2019.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here