Tissage et teinture : Beoog Neere offre du matériel d’installation à quinze filles du Ganzourgou

Zorgho, (AIB) – Quinze (15) jeunes filles formées aux métiers de tissage et de teinture par l’Association Béoog Néeré du Ganzourgou (ABNG) ont reçu des kits d’installation le mercredi 9 octobre 2019.

Une fois de plus, l’ABNG a fait parler d’elle dans le Ganzourgou. En effet, elle a, dans le cadre de son programme annuel d’activités, obtenu de l’ONG Solidar Suisse, son partenaire de longue date, le financement de la formation et de l’appui à l’installation de quinze filles aux métiers de tissage et de teinture.

Ces filles issues des communes de Boudry, Salogo, Zorgho et Zoungou et leurs formateurs ont été choisies avec la contribution de la Direction provinciale en charge de l’action sociale et de la famille.

La cérémonie qui consacre la remise des attestations de formation et des kits d’installation a été marquée par des interventions dont celle du président de l’association, celle de la représentante des bénéficiaires, les allocutions des directeurs provinciaux en charge de la jeunesse et de l’action sociale et le discours du haut-commissaire.

Selon le président de l’ABNG, André Bouga Ouédraogo, ces filles ont bénéficié durant trois mois d’une formation en entrepreneuriat assurée par la direction provinciale en charge de la jeunesse du Ganzourgou et d’une formation en tissage et teinture assurée par Nathalie Kaboré.

Chacune d’elle va regagner sa famille avec un kit composé, entre autres, de métiers à tisser, de rouleaux de fil blanc sale, de broches, de brillants dorés, de ciseaux, de colorants, de cache-nez, de navettes, de marmites, de plats, d’eau de javel.

À l’en croire, la valeur du matériel s’élève à 3.668.250 FCFA. Prenant en compte les différentes formations théoriques et pratiques, l’élaboration des plants d’affaires…, c’est en tout dix millions huit-cent cinquante mille francs (10.850.000 f) qui ont été injectés au profit de ces filles, soit 723 333 fcfa par fille formée.

Il a alors remercié Solidar Suisse pour cet appui financier et salué aussi l’accompagnement des autorités administratives, politiques et coutumières et l’ensemble des chefs de services techniques.

Boukaré Zapsonré, directeur provincial en charge de l’action sociale et Karim Compaoré, directeur provincial en charge de la jeunesse par intérim ont tous salué les actions de l’ABNG et de Solidar Suisse.

Ils ont invité les bénéficiaires à mettre en pratique les connaissances acquises pour en tirer bénéfice et donner du courage aux donateurs de soutenir d’autres personnes.

«Aider une femme, c’est aider toute la communauté» a dit Boukaré Zapsonré. C’est pourquoi il a salué cet acte en direction des jeunes filles tout en souhaitant que de telles actions se répètent.

Bilogo Gisèle, représentante des bénéficiaires n’a pas caché sa joie de bénéficier de cette formation et du matériel.

Elle a, au nom de toutes ses camarades, remercié ABNG et Solidar Suisse et félicité les différents formateurs pour leur patience et leur sens d’écoute qui ont permis à toutes les apprenantes d’acquérir quelque chose.

Elle a pris l’engagement de faire bon usage du matériel reçu.

«ABNG vous a aidé, vous devez à l’avenir pouvoir aussi aider les autres» dira le Haut-commissaire du Ganzourgou, M. Robert Zoungrana à l’endroit des bénéficiaires.

Tout en souhaitant que la formation et le matériel reçus leur soient bénéfiques, il a témoigné sa gratitude à ABNG et à Solidar Suisse qui dans leurs actions n’épargnent aucune commune de la province, aucun secteur de développement du monde rural.

Pour mémoire, depuis 2013, c’est plusieurs centaines de millions que l’ABNG avec l’appui de Solidar Suisse a injecté dans le Ganzourgou en termes de formations et de dons de matériels aux agriculteurs, aux maraichers, aux éleveurs et aux artisans.

Cette cérémonie a été l’occasion pour M. Robert, un ami français du président de l’ABNG, de remettre trois (3) charrues aux femmes de l’association Malg-zindo de Salogo pour les aider dans leur production de moringa.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here