Burkina Faso-Presse-Revue

Les faits de sociétés en vitrine des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 10 oct. 2019 (AIB) Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB, ce jeudi matin, présentent des menus variés, avec une prédominance des sujets liés à la société.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, évoque le phénomène des talibés dans la ville de Nouna, située au Nord-ouest du Burkina Faso, arborant: «Nouna: Dans le +ghetto+ des talibés».

Le journal rappelle que les talibés ou garibous, comme on les appelle souvent, sont des apprenants de la religion musulmane.

«Confiés à des maîtres coraniques, ces enfants arpentent à longueur de journées les voies de Nouna à la recherche de leur pitance quotidienne. Quand ils sont fatigués des longues marches, ils ont un point de rencontre pour se reposer et se divertir», relate L’Observateur Paalga.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso (privé) évoque l’interdiction de la marche de protestation programmée par des Organisations de la société civile (OSC), le samedi 12 octobre prochain.

Selon le confrère, les organisateurs de la 4e édition des Journées anti-impérialistes devront revoir leur agenda, car, s’empresse-t-il d’ajouter, «dans une correspondance adressée au président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), le maire de la commune de Ouagadougou a marqué son opposition à la tenue de cette manifestation».

Aujourd’hui au Faso croit savoir que pour l’édile de la capitale burkinabè, la manifestation que projette le MBDHP et les organisations partenaires est «inopportune au regard du contexte sécuritaire».

 

C’est à juste titre que le quotidien titre: «Journées anti-impérialistes 2019: +Inopportune !+, selon  la mairie de Ouagadougou».

A ce sujet, Le Pays affiche: «Interdiction de la marche du 12 octobre à Ouaga : le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, au pouvoir, Ndlr) et alliés accusés de dérive autoritaire», publiant le communiqué signé des OSC organisatrices de la manifestation.

De son côté, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso (2e capitale du Burkina), en guise de titre de sa rubrique ‘’Autant le dire’’, mentionne: «Vous voulez marcher, allez-y le faire au Nord !».

Dans sa rubrique ‘’L’autre Regard’’,  le quotidien national Sidwaya revient sur la 6e Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, organisée à Lyon (France) par les ONG intervenant dans le domaine humanitaire.

Le journal estime qu’il convient de «repenser la lutte contre le SIDA», soulignant, entre autres, que «cela doit passer par la dédramatisation du VIH».

ALK/APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here