Burkina Faso-Presse-Revue

La lutte contre le terrorisme, en exergue dans les journaux burkinabè

Ouagadougou, 7 oct. 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce lundi traitent l’actualité nationale marquée par des sujets liés à la situation sécuritaire, notamment, la lutte contre les attaques terroristes.

«Lutte contre le terrorisme: Christophe Dabiré sollicite l’aide de  Bruxelles», affiche le quotidien national Sidwaya qui informe que le chef du gouvernement burkinabè, en visite à Bruxelles (Belgique), a été reçu en audience, vendredi 4 octobre dernier, par le Vice-Premier ministre en charge  des Affaires étrangères et européennes, Didier Reyders.

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, plaque à sa Une: «23 orpailleurs massacrés à Madoudji au Burkina: quel danger représentaient ces ‘’galériens’’ d’Arbinda ?».

Le journal relate que «dans cette localité de Madoudji située à moins de dix kilomètres d’Arbinda, près de Gorgadji, dans la province du Soum, région du Sahel, 23 orpailleurs artisanaux qui chaque jour tentent d’extirper des entrailles de la terre ce qui pourrait transformer leur vie ont plutôt trouvé la mort en face, pas une mort liée directement à cette tâche dangereuse, mais venue du bout de fusils de terroristes».

Selon Aujourd’hui au Faso, «ce sont ces donneurs de mort qui écument le Sahel depuis plusieurs mois qui sont venus tuer encore toutes ces personnes qui avaient chacune leur ambition».

Pour sa part, le quotidien privé Le Pays, évoque, dans sa rubrique ‘’Confidence du week-end’’, la situation sécuritaire à travers l’article intitulé: «La population redoute une attaque terroriste à Arbinda (région du Sahel)».

Le même journal renseigne que la province du Bam, située dans la région du Centre-nord du Burkina Faso, «se dote d’un instrument populaire contre les terroristes».

A ce sujet, le journal Le Quotidien arbore à sa Une : «Mouvement pour la résistance populaire contre le terrorisme dans le Bam: +Les FDS seules ne pourront pas vaincre les ennemis du Burkina+», citant les initiateurs du mouvement.

L’Observateur Paalga (privé) quant à lui, titre : «Attaques terroristes au Burkina : Le Bam lance sa résistance populaire», avant de faire observer qu’il s’agit d’«un couteau à double tranchant».

Pour sa part, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso (capitale économique du Burkina) consacre sa rubrique ‘’Autant le dire’’ à la situation sécuritaire, avec cette interrogation : «Terrorisme au Nord, que peut-on encore faire ?».

Sidwaya, le quotidien national, dans son éditorial, aborde le cas des déplacés internes dus au terrorisme au Burkina Faso et croit savoir qu’il faut de la «résilience».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here