Burkina : L’opposition accuse le pouvoir d’avoir réduit drastiquement le nombre d’emplois publics

Ouagadougou, 24 sept. 2019 (AIB)-L’opposition politique burkinabè a accusé mardi, le gouvernement d’avoir réduit de 47% le nombre d’emplois publics en deux ans, tout en proposant son concours pour «désamorcer la bombe du chômage des jeunes».

«Par rapport à 2017, le MPP a réduit de 47%le nombre de postes à pourvoir cette année dans la Fonction publique par concours directs», a affirmé Amadou Diemdoda Dicko, 4 ème vice-président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition).

Lors du point de presse du Chef de file de l’opposition qu’il a co-animé avec le  président du Parti national des démocrates sociaux (PNDS) Yumanli Lompo, il a relevé que de plus de 11.096 postes en 2017, l’on est tombé à 6.668 postes avant de chuter à 5.892 postes en 2019.

M. Dicko regrette par ailleurs qu’en plus de cette baisse de postes, ce gouvernement de socio-démocrates ne créée «ni des conditions d’auto-emploi ni n’apporte les réformes nécessaires à la formation académique et professionnelle».

L’opposition par leurs voix trouve que la question de l’emploi des jeunes est d’une extrême urgence et constitue une « véritable poudrière » que le parti au pouvoir se doit de traiter avec soin.

MM Dicko et Lompo ont assuré le gouvernement de la disponibilité de l’opposition à s’associer «de bonne foi» à toute réflexion sur la question en vue «de désamorcer cette bombe du chômage des jeunes».

En rappel, pour les 5892 postes à pourvoir cette année par concours direct, 1.247.751 candidatures ont été enregistrées par le ministère de la Fonction publique.

Agence d’information du Burkina

cs/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here