Burkina-Ecoles-Médias-Cyclisme

Radio Burkina : 22, 2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso 2018 (mémoire)

Ouagadougou, 19 sept. 2019 (AIB)-22,2% des auditeurs de la radio nationale se sont déclarés insatisfaits, de la couverture médiatique en 2018 du Tour du Faso, a soutenu mercredi, le journaliste Relwendé Jonas Kafando qui appelle à former les chroniqueurs sportifs pour un tour «plus vivant».

«Sur 239 auditeurs de radio Burkina interrogés, 40,2% sont satisfaits du contenu (du Tour du Faso 2018) proposé contre 22,2% d’insatisfaits. Sur 52 journalistes sportifs, tous médias confondus, 71% sont satisfaits», a indiqué  à l’issue de ses enquêtes,  le journaliste Relwendé Jonas Kafando.

M. Kafando présentait mercredi, à l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC), son mémoire sur l’ «Analyse de la couverture médiatique du tour du Faso 2018 par Radio Burkina».

«Le programme de la couverture n’est pas riche» ont confié certains des 22, 2% d’insatisfaits à M. Kafando.

«Le tour n’est pas vivant. Il y a un nombre réduit de portraits et de reportages ainsi que l’absence de référence aux faits historiques sur le tour», ont soutenu d’autres.

Pour que la couverture médiatique du tour du Faso par la rtb radio soit plus aboutie, Jonas Relwendé Kafando insiste sur la formation des journalistes à propos des règles du cyclisme et la tenue  d’une conférence prévisionnelle quelques semaines, avant l’évènement.

Le jury composé du président Lézin Didier Zongo, du suffragant Jean Emmanuel Ouédraogo et du directeur de mémoire Dr Victor Sanou après avoir son exposé, les remarques et questions, a jugé son travail recevable avec la  note de 17/20, mention très bien.

M. Kafando est désormais Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, option journalisme.

Relwendé Jonas Kafando, journaliste sportif à la rtb/radio, est un ancien de la 20e promotion (2006-2008) de l’ISTIC, avant son retour à l’ISTIC  pour deux années d’études en 2017.

L’impétrant qui a également une licence en sociologie, a commencé comme animateur et producteur à la radio publique  Arc en Ciel de 2008 à 2011.

Il a reçu le prix spécial du Conseil supérieur de la Communication aux Galians 2011  grâce à sa production sur «la cohabitation entre les médias et la politique depuis les indépendances».

En 2012, il quitte Arc en ciel pour le service des sports de la radio d’où il réussit au concours professionnel en 2017.

Agence d’information du Burkina

cp/ata

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here