Burkina- Société- Etat- Gestion

Burkina : L’Etat va à la recherche de ses véhicules ‘’abandonnés’’

Ouagadougou, 5 sept. 2019 (AIB)-L’Etat burkinabè a débuté mercredi, une opération de retrait de ses véhicules abandonnés dans des garages privés.

«Tout véhicule de l’Etat stationné dans un garage privé pendant plus de six mois doit être rapatrié au parc automobile de l’Etat. (Mais) Nous constatons qu’il y a des véhicules de l’Etat qui sont abandonnés dans les garages pendant plusieurs années. Cette opération va consister à rapatrier tous ces véhicules au parc automobile de l’Etat», a indiqué le Directeur de la comptabilité des matières Ghislain William Toé,

M. Toé cité par le site d’informations burkina24.com, a indiqué que cette opération de la Direction générale des affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat (DGAIE), permettra d’assainir la gestion du patrimoine non financier de l’Etat.

«Quand on laisse les véhicules pendant longtemps dans les garages, on les dépouille de tous leurs accessoires jusqu’au moteur», a expliqué le chef d’équipe de la DGAIE Bébou Naon au site lefaso.net.

«Nous allons prendre les dispositions pour adresser des lettres administratives aux structures qui ont abandonné les véhicules dans les garages, leur demander de produire des justificatifs en termes de contrat de réparation qu’ils ont avec les garagistes avant qu’on puisse restituer les véhicules. Dans le cas contraire, les véhicules seront reformés, ou réparés et ceux qu’on ne pourra pas réparer, les vendre aux enchères au compte du budget de l’Etat», a déclaré Ghislain William Toé à burkina24.

Pour l’opération de 2019, ce sont quelques 109 véhicules qui sont concernés uniquement dans la ville de Ouagadougou. L’enlèvement des véhicules de l’Etat sur cale dans les garages privés va concerner toutes les régions du Burkina, précise le média.

En 2018, l’opération de la DGAIE avait permis l’enlèvement et la réforme de 61 motos et 198 véhicules sur 231 véhicules identifiés. Et dans les régions, l’opération a permis de réformer 134 véhicules et 2 012 motos, d’après lefaso.net.

En 2017, une opération similaire avait permis d’identifier plus de 215 véhicules stationnés dans les garages privés, rappelle burkina24.

Agence d’information du Burkina

cp/ata/ak

Photo : lefaso.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here