Burkina-Terrorisme-Lutte

Terrorisme : Un parti politique propose «une réforme profonde» de l’armée burkinabè

Ouagadougou, 3 sept 2019(AIB)- L’Alternative patriotique panafricaine Burkinabè(APPB) a appelé mardi, les autorités à réformer «profondément» l’armée nationale pour lutter contre la recrudescence des attaques terroristes qui endeuillent de nombreuses familles et occasionnent de milliers de déplacés au Burkina Faso.

Selon le président de l’APPB, Adama Coulibaly, le contexte national au plan sécuritaire est «extrêmement» préoccupant au Burkina Faso avec la recrudescence des attaques terroristes.

Pour lui, l’APPB, en tant que parti politique ne peut rester indifférent face à cette situation qui occasionne de nombreuses victimes et de nombreux déplacés internes, et propose à l’Etat de reformer l’Armée burkinabè afin de venir à bout de l’hydre terroriste dans le pays.

M. Coulibaly s’exprimait mardi à Ouagadougou, devant les journalistes sur la situation nationale, a souhaité que les autorités politiques entreprennent une réforme «profonde» de la sécurité et de l’Armée par le renforcement substantiel de toutes les capacités des forces de défense et de sécurité et la création de forces populaires adaptées au défi actuel.

«Nous appelons les populations des villes et campagnes à se départir de la peur à l’image de nos ancêtres afin de s’organiser avec les FDS pour faire front au terrorisme à travers des formes d’organisations adaptées au contexte», a-t-il soutenu.

Le patron de l’APPB a souhaité également la création d’un forum technique national incluant les compatriotes ayant déjà travaillé dans des contextes sécuritaires difficiles et la mise en place d’un mécanisme de communication, de formation et d’actions en directions des communautés afin d’éviter les divisions ethno-religieuses orchestrées par les réseaux terroristes.

A écouter Adama Coulibaly, l’Etat  doit mettre en place une plateforme de la classe politique pour réfléchir sur la reconstitution de l’unité d’action patriotique et la libération nationale  ainsi que la prise en charge effective  des personnes déplacées et des victimes des attaques terroristes.

En rappel le lundi 19 août dernier, une attaque terroriste a été perpétrée à Koutougou dans la province du Soum (Nord du Burkina) contre un détachement militaire faisant un bilan lourd de 24 morts, 7 blessés et 5 disparus.

De l’avis du président de l’APPB, le pays est confronté depuis quatre ans à de multiples attaques terroristes, ayant causé des centaines de morts et plus de 270 000 déplacés au Burkina Faso, toute chose qui mérite une attention particulière pour permettre à la nation burkinabè de sortir de ce mal.

Il a en outre affirmé que le gouvernement doit se ressaisir avec responsabilité dans la lutte conte «les Forces du mal» qui sèment la désolation et la panique.

Agence d’information du Burkina

no/ ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here