Burkina-Société-Syndicat-Congrès

Burkina : Les travailleurs familiaux exigent une protection sociale

Ouagadougou, 30 août 2019(AIB)-L’Union des gens de maison du Burkina (UGMB) a exigé vendredi, une protection sociale face à «des employeurs indélicats» qui humilient et exploitent certains de ses membres.

«Déni de protection sociale, arriérés de salaire, humiliations et exploitations sont entre autres le calvaire que vivent certains de nos militants et militantes face à des employeurs indélicats et inconscients qui font semblant d’oublier que la loi est générale même chez les tous petits», a clamé le président de l’Union des gens de maison du Burkina (UGMB), Bali Kagambèga.

Bali Kagambèga s’exprimait vendredi, au 8e congrès ordinaire de sa structure, placé sous le thème : «Protection sociale et travail décent pour tous, cas de l’UGMB».

«Les gens de maisons comme tous travailleurs ont droit à la protection sociale et doivent bénéficier des conditions de travail décentes», a justifié M. Kagambèga.

Selon la représentante du ministère en charge du travail, Stella Somé/Zoungrana, c’est la méconnaissance des textes nationaux et internationaux par les employeurs et les employés, qui fait que la législation n’est pas souvent appliquée.

Les congressistes entendent mettre l’accent sur la formation et l’éducation afin d’avoir des responsables syndicaux et des délégués aguerris pour relever les défis, notamment dans les sociétés privées de gardiennage.

Agence d’information du Burkina

ad-lmt/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here