Burkina-Mali-Terrorisme-Lutte

Lutte contre le terrorisme : Le Mali va mutualiser ses moyens avec le Burkina  

Ouagadougou, 26 août 2019 (AIB)- La République du Mali a réaffirmé lundi, sa volonté de mutualiser ses moyens avec le Burkina Faso, pour venir à bout des groupes terroristes qui endeuillent régulièrement les deux pays.

«Nous allons travailler ensemble pour voir comment améliorer cette opération (Kapidgou), renforcer nos capacités et mutualiser nos moyens en vue d’arriver à bout des groupes terroristes», a déclaré lundi le ministre malien de la défense, Ibrahima Dahirou Dembélé.

L’opération «Kapidgou» est menée par une unité antiterroriste burkinabè en coordination avec les Forces armées maliennes (FAMA), près de la frontière avec le Burkina Faso, rappelle-t-on.

Ibrahima Dahirou Dembélé est venu exprimer la solidarité de son pays au Burkina Faso, meurtri par la perte, le 19 août, de 24 soldats dans une attaque terroriste près de la frontière malienne.

«Le gouvernement du Mali est solidaire du Burkina qui a été victime d’une attaque lâche et ignoble qui a causé la perte de plusieurs de nos compagnons d’armes», a dit le Général de division, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré.

M. Dembélé a également réaffirmé le «soutien et l’engagement» de son pays aux côtés du Burkina Faso pour relever les défis communs dont la lutte contre le terrorisme.

Le Burkina fait face depuis plus de quatre ans, à des attaques terroristes de plus en plus fréquentes et meurtrières dans plusieurs de ses localités.

Hier, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a demandé aux membres du G7, réunis à Paris, de s’impliquer dans la résolution du chaos libyen, grandement responsable selon lui, de la crise sécuritaire dans le Sahel.

Agence d’information du Burkina

Als-CS/ata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here