Burkina Faso-Nécrologie-Réaction

Décès du roi du Gulmu: Le président Kaboré salue la mémoire d’un «souverain écouté et respecté»

Ouagadougou, 17 août 2019 (AIB) – Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, réagissant au décès (la veille) du roi du Gulmu, Sa majesté Kupiendieni, a salué samedi, la mémoire d’un «souverain écouté et respecté».

«C’est avec consternation que j’ai appris la disparition de sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, décédé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août», a fait observer le président Kaboré dans son message repris sur le site de la présidence du Faso.

Pour le chef de l’Etat burkinabè, le pays vient de perdre «une des grandes valeurs de ses traditions, et le Gulmu, un souverain écouté et respecté».

Dans le même texte, Roch Marc Christian Kaboré ajoute qu’«homme de conviction, le Kupiendieli s’est toujours engagé pour la défense des valeurs cardinales d’unité, de paix et de vivre-ensemble dans notre Etat-Nation en construction».

Il (le président Kaboré) a conclu son écrit en adressant toutes ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée et au royaume du Gulmu.

En plus de ses fonctions coutumières, le Roi du Gulmu faisait partie des cadres de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA).

Il était également consulté au même titre que les autres leaders coutumiers, notamment quand la situation socio-politique du Burkina Faso l’exigeait.

L’ex-député avait pris un recul avec la politique, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, marquée par la chute du président Blaise Compaoré dont l’ADF/RDA était l’un des principaux soutiens.

Son décès intervient quelques jours après celui d’un autre influent chef coutumier burkinabè. En effet, le 30 juillet 2019, le Burkina Faso avait perdu le Dima Saonré de Boussouma (Centre-nord).

Agence d’information du Burkina

AK/no

Photo: Présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here