Burkina-Conflits-Prévention-Rencontre

Gestions des crises communautaires au Burkina: le PM Dabiré rencontre les gouverneurs et hauts commissaires

Ouagadougou, 13 août 2019 (AIB) – Le Premier ministre (PM) Joseph Marie Christophe Dabiré a rencontré mardi à Ouagadougou, les gouverneurs des régions et les hauts commissaires de provinces, pour échanger sur la prévention et la gestion des conflits et crises communautaires, a constaté des journalistes de l’AIB.

Pour le chef du gouvernement burkinabè, il s’agit au cours de cette rencontre d’échanges avec les premiers responsables régionaux et provinciaux de dresser une situation d’ensemble de la gestion et la prévention des conflits et crises communautaires dans les circonscriptions administratives au Burkina Faso.

De plus, d’autres défis de types nouveaux, selon le Premier ministre, viennent s’ajouter à savoir, la lutte contre le terrorisme, l’exacerbation de la fronde sociale, la montée de l’incivisme et de l’intolérance.

Pour ce faire, «j’invite les chefs de circonscription à davantage d’efforts dans la conduite de leurs missions de veille et d’anticipation à travers la sensibilisation des populations, la coordination des actions de sécurisation du territoire, la promotion de stratégies de communication et de dialogue avec l’ensemble des acteurs locaux», a –t-il indiqué.

Il a, par ailleurs, rassuré les gouverneurs et les hauts commissaires de l’entière disponibilité du gouvernement à les accompagner, dans l’accomplissement de leur mission de dépositaires de l’autorité de l’Etat.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a, quant à lui, soutenu que l’implication des chefs de circonscription administratives est indispensable et déterminante, au regard de leur proximité avec les populations en matière de prévention et de gestion des conflits.

Pour M. Sawadogo, cette rencontre donnera sans doute aux chefs de circonscription administratives davantage d’orientations dans la coordination administrative des actions de lutte contre l’insécurité mais aussi et surtout dans la prévention et la gestion des conflits.

Le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes récurrentes et à une explosion des conflits communautaires, occasionnant de nombreuses pertes en vie humaine, d’énormes dégâts matériels et d’importantes vagues de déplacés internes.

Agence d’information du Burkina

HB-LMT/rs/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here