Journée nationale de l’arbre: 3000 plants mis en terre à Banguessom au Centre-sud

Manga, 10 août 2019 (AIB) – La direction régionale de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique du Centre-sud a célébré, le jeudi 8 août 2019,  la première Journée nationale de l’arbre (JNA) en mettant en terre 3000 plants à Banguessom, un village de la commune rurale de Guiba dans la province du Zoundwéogo.

A l’instar des autres régions du Burkina Faso, le Centre-sud a célébré la Journée nationale de l’arbre (JNA), instituée par le gouvernement dans le but de restaurer le couvert végétal dont la dégradation est accélérée aujourd’hui par les aléas du climat et certaines actions anthropiques.

Pour cette édition inaugurale, la direction régionale de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique du Centre-sud a décidé de reboiser un bosquet du village de Banguessom dans la commune rurale de Guiba.

L’activité a eu lieu le jeudi 8 août 2019 en présence des autorités administratives, religieuses, coutumières et des populations locales.

En tout, ce sont 3000 plants qui ont été mis en terre dans cette bourgade dont les efforts en matière de préservation et d’entretien des arbres plantés lors des campagnes régionales de reforestation, ont été reconnus et salués.

Les espèces sélectionnées, a fait savoir le directeur régional (DR) en charge de l’Environnement, Moïse Sia, sont toutes locales avec une prédominance de néré, de baobab et « de l’acacia qui servira de haie vive ».

Pour M. Sia, c’est un geste «noble» que de planter un arbre, dans la mesure où les avantages pour l’homme seraient importants.

De la nutrition aux soins en passant par la fertilisation des sols, il a expliqué que l’arbre est une composante essentielle dans la quête d’un développement durable. « L’arbre c’est la vie », s’est-il résumé.

A chacun son arbre !

Abondant également dans ce sens, la gouverneure de la région du Centre-sud, Josiane Kabré a salué l’action du jour qui permettra de reverdir un espace dont l’écosystème forestier a perdu son lustre d’antan du fait des actions conjuguées de l’homme et du climat.

Se félicitant de l’initiative du gouvernement qui a décidé de faire de la transition vers l’économie verte une réalité, Mme Kabré, a exhorté l’assistance à s’inscrire dans la même dynamique en reboisant.

«Celui qui plante un arbre n’aura pas vécu inutilement», a-t-elle dit, faisant siens les propos du père de la Révolution populaire, Thomas sankara, qui s’était illustré en défenseur de la nature.

Dans ce même registre, la gouverneure du Centre-sud a salué la pertinence du choix du thème de l’édition 2019 du JNA, «arbre et éducation pour une économie verte ».

Car, pour elle, en matière de protection de l’environnement, l’éducation est le moyen par excellence pour rappeler aux adultes la bonne conduite et inculquer aux enfants les comportements adéquats.

Le maire de la commune de Guiba, Barré Compaoré, a, au nom des populations locales, remercié ses hôtes pour le choix de sa localité.

Il a promis travailler avec son équipe et en collaboration avec les habitants de Baguessom, pour préserver et entretenir le «trésor» offert.

Au demeurant, il a souhaité l’accompagnement du département en charge de l’Environnement pour des actions plus efficientes et des résultats probants.

Agence d’information du Burkina

Mamady ZANGO

Martin SIMPORE (Collaborateur)

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here