Burkina-Culture-Tourisme

Burkina: un rabattement  de 25% des tarifs hôteliers (Officiel)

Ouagadougou, 6 août 2019 (AIB) – Les prix  hôteliers  connaitront   désormais   une réduction de 25% pendant la période de grandes vacances, a annoncé mardi, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango.

« Nous avons, en concertation avec les organisations socio-professionnelles  du secteur du tourisme et de l’hôtellerie, négocié et obtenu une réduction des frais hôteliers de 25% dans tous les hôtels membres de ses réseaux sur l’ensemble du territoire national», a indiqué M. Sango.

Le ministre Sango qui s’exprimait lors d’un déjeuner de presse a  affirmé que cette réduction tarifaire  vise à améliorer le taux d’attraction  de la «destination Burkina».

Pour lui, il s’agit d’une invite  à tous les Burkinabè à découvrir leur terroir car  ce sont  les nationaux  d’abord  qui doivent s’intéresser à leur  pays.

M. Sango a, cependant,  reconnu  que  le  secteur du tourisme et de l’hôtellerie est celui  qui  souffre le plus au Burkina Faso, car  en 2017  les  chiffres dans la zone   de l’UEMOA classait le Burkina  au 7ème rang et on dénombrait 143 mille  646 touristes.

Sur  la même période, a-t-il poursuivi, la Côte d’ivoire enregistrait un million 800 mille 242 visiteurs, le Sénégal un million 210 mille 600, le Togo 338 mille 669  et le  Mali qui est à peu près dans la même situation que le Burkina 193 mille 374 visiteurs.

En rappel, depuis quelques années le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes dans plusieurs localités du pays.

Cette  mesure qui vise à accroitre la fréquentation des structures hôtelières, est applicable uniquement aux établissements hôteliers qui ont leur implantation dans les régions du Burkina.

Le président de l’Association patronale des hôtelleries et restaurateurs du Burkina, Célestin Zoungrana a, pour sa part, rassuré qu’au niveau de leur structure, l’information sur la mesure est passée et il n’y aura pas de difficultés sur le terrain.

Agence d’information du Burkina

ALS-HB/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Cette réduction des tarifs vise à soutenir les activités économiques et culturelles des établissement hôteliers pendant les grandes vacances », a précisé Célestin Zoungrana, Président de l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB).

Il a souhaité que cette initiative soit suivie par d’autres structures nationales pour rehausser les activités économiques du pays.

 

 

 

Pour le Directeur général de l’Office national du tourisme (ONTB), Nelson Congo, « les tendances touristiques de 2018 sont en hausse de par rapport à celles de 2017 en demandes malgré le contexte sécuritaire »

 

 

Face à cette stauto

 

 

 

 

 

A l’en croire « Face à la baisse des touristes au Burkina Faso, nous avons entrepris de faire la promotion du tourisme à l’interne   » a indiqué le Ministre Sango.

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here