Sécurité alimentaire au Burkina: un comité régional appuie le conseil national

Ouagadougou, 2 août 2019 (AIB)- Le Comité technique du conseil régional de la sécurité alimentaire (CT-CRSA) a tenu vendredi, sa première session afin de mieux orienter le Conseil national de la sécurité alimentaire (CNSA) dans ses interventions, a constaté l’AIB.

«Il faut dire que c’est une instance qui permet d’orienter le Conseil national de la sécurité alimentaire dans ses interventions», a expliqué la Directrice en charge de l’agriculture du centre, Kadidia Dao.

Mme Dao qui s’exprimait à l’ouverture de la première session du  CT-CRSA, a indiqué que les partenaires techniques et financiers ont entrepris l’élaboration et la mise en œuvre  de plusieurs stratégies et plans d’actions.

Selon elle, les approches envisagées par le Comité technique sont, entre autres, «la stratégie  nationale de la sécurité alimentaire en cohérence  et en synergie  avec la stratégie de développement rurale  à l’horizon 2015, le cadre stratégique de lutte contre la pauvreté adopté  en 2003 (…)».

D’après Kadidia Dao, ces stratégies visent à assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable aux populations à l’horizon 2025 au Burkina Faso.

«Là où il y a des difficultés, il y a des décisions qui sont prises pour les résoudre. Et s’il y a des recommandations qui sont faites, avec l’accompagnement du conseil national, qu’on puisse trouver des solutions préventives à certaines crises éventuelles», a-t- elle assuré.

A en croire la directrice en charge de l’agriculture, malgré la période de soudure qui s’annonce, «on se rend compte qu’il y a une  amélioration en terme d’approvisionnement contrairement à l’année passée».

Elle a, par ailleurs, rappelé  que la réalisation de la  sécurité alimentaire et nutritionnelle requiert quatre conditions dont «la disponibilité alimentaire, l’accessibilité aux ressources alimentaires, la stabilité et la  durabilité des ressources (…)».

Kadidia Dao s’est réjouie également de la participation des acteurs aux travaux malgré les difficultés financières liées à la programmation des activités sur le terrain.

En rappel, le Plan national de sécurité alimentaire et nutritionnelle a été adopté en novembre 2013 pour une réponse efficace à l’insécurité alimentaire au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

Adi-ltm/no/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here