Burkina-Insécurité-Déplacés-Solidarité

Burkina : une coalition appelle à la solidarité populaire en faveur des 250 000 déplacés

Ouagadougou, 1er aout 2019 (AIB)- Des organisations de la société civile ont lancé jeudi, un appel à la solidarité populaire, en faveur des 250 000 déplacés internes, fuyant les attaques dans plusieurs provinces du pays.

A travers une action dénommée «faisons un geste», ces organisations estiment que ces déplacés internes, qui ont fui les atrocités des attaques terroristes vivent dans des abris précaires, manquent de nourriture suffisante et de vêtements.

Cet appel à l’action humanitaire pour soutenir les déplacés internes, consiste selon elles, en une collecte de fonds pour subvenir aux besoins des déplacés internes du Centre Nord et d’autres régions.

Une collection de «besoins nécessaires pour couvrir la demande en abris et matériels ménagers essentiels, du matériel de protection contre les intempéries et les maladies et des vivres pour assurer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistances et enfin une prise en charge des problèmes de santé et d’hygiène» est également prévu.

Ces organisations ont par ailleurs indiqué que leur appel s’adresse aux Burkinabè de l’intérieur et de la diaspora ainsi que les amis du Burkina Faso.

Elles ont par ailleurs précisé que les collectes en numéraires peuvent se faire sur les réseaux de téléphonie mobile Mobicash (01565356) et Orange money (07694141) ou par internet : LEETCHI.COM/FAISON-UN-GESTE.

Les point de collectes en natures, sont entre autres le Centre national de presse Norbert Zongo (Gounghin), l’Association Semfilms (Zone I), le Balai citoyen (Wayalghin), l’Association des bloggeurs du Burkina (1200logements) et au siège de la CODEL à Cissin.

Les initiateurs de cette activité sont la Convention des organisation de la société civile pour l’observation des élections(CODEL), l’Association Semfilms Burkina (SFS), le centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ), ONG Réseau Afrique jeunesse (RAJ), West Africa Network for peacebuilding (Wanep Burkina), le Réseau d’action pour la prévention et la protection des enfants en danger (Raped), l’Association des blogueurs du Burkina, la Balai citoyen et l’Union de l’audio visuelle libre du Faso (UNALFA)

Agence d’information du Burkina

rs/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here