Burkina-Côte D’Ivoire-Coopération

 Le Traité d’amitié et de coopération devient désormais une biennale

Ouagadougou, 31 juil.2019 (AIB) – Le sommet annuel du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte Ivoire, sera désormais une biennale, a annoncé le président ivoirien Alassane Ouattara.

«Le TAC se tiendra tous les deux ans pour permettre aux ministres en charges des Affaires étrangères des deux pays de faire à temps, le bilan des travaux antérieurs», a indiqué le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

Alassane  Ouattara qui s’exprimait à la clôture du huitième Traité d’amitié et de coopération (TAC), a rassuré que la coopération ivoiro-burkinabè se porte à ‘‘merveille’’.

Car, selon lui, ce traité permettra d’éradiquer la pauvreté et de renforcer le développement des deux nations.

Pour le président du Faso Roch Kaboré, la «8e conférence du TAC s’est enrichi des accords signés dans les domaines des frontières, de la mobilité des enfants, des mines et des carrières».

A en croire M. Kaboré, des orientations et des directives ont été données pour accélérer la mise en œuvre des projets et programmes communs.

Pour ce fait, «nous avons pu faire le tour de toutes ces questions inscrites dans notre agenda», a indiqué Roch Kaboré.

«J’aimerais également féliciter la tenue du forum des hommes d’affaires ivoirien et burkinabè, en marge de la présente rencontre. Cette 2e édition fut également une réussite qui recommande son institutionnalisation», a-t- il recommandé.

En rappel, les hommes d’affaires du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire, en marge du huitième TAC, ont échangé hier, sur les problèmes commerciaux qui entravent le renforcement de la coopération économique entre les deux Nations

«Ce forum actuel qui vient bonifier nos acquis, a permis à ces hommes et femmes, de raffermir leurs relations en faveur des échanges économiques et commerciaux entre nos deux pays», a insisté M. Kaboré.

Le président burkinabè a, par ailleurs, appelé les acteurs à engager les contacts entre les deux gouvernements, afin de rechercher les solutions idoines pour les populations à travers la mise en œuvre de ces projets intégrateurs.

Agence d’information du Burkina

ADI/ata/ak

Photo: présidence du Faso

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here