Burkina Faso-France-Coopération-Don

Budget et sécurité: La France apporte une aide de 6 milliards de FCFA au Burkina

Ouagadougou, 24 juil. 2019 (AIB) – La France, par le biais de l’Agence française de développement (AFD), a octroyé mercredi, une aide de six milliards de francs CFA au Burkina Faso afin de répondre aux besoins budgétaires et exigences sécuritaires au Nord et dans le Sahel.

«Le montant total de 6,56 milliards de FCFA octroyé au Burkina Faso vise à permettre au gouvernement de répondre à des besoins budgétaires prioritaires en lien avec les exigences des dépenses de sécurité et de lutte contre les fragilités dans certaines localités du pays», a indiqué le ministre burkinabè de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

M. Kaboré qui s’exprimait lors de la signature d’une convention relative à l’appui budgétaire global 2019 de la France au Burkina Faso, a précisé qu’une partie sera affectée en appui au Plan de national de développement économique et social (PNDES) et l’autre partie au Programme d’urgence pour le Sahel (PUS).

Selon le ministre, la France a consenti à ce que la présente subvention soit répartie en deux tranches.

Il s’agit d’un montant de 3,94 milliards de FCFA en appui budgétaire ‘‘générale classique’’ afin de permettre au gouvernement de faire face à certaines dépenses prioritaires  et la seconde tranche, d’un montant de 2,62 milliards de FCFA pour cibler les dépenses répondant aux orientations du PUS.

«Il s’agit des dépenses relatives à la construction du centre de secours de Dori (Sahel), y inclus les voies d’accès et le raccordement aux réseaux», a-t- il affirmé.

Lassané Kaboré a aussi ajouté que cet appui servira de contrepartie nationale de plusieurs programmes financés par l’AFD dans la région de l’Est et utilisé dans les domaines de la sécurité alimentaire, de développement rural et d’accès à l’eau potable.

Pour l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Xavier Lapeyre de Cabanes, «c’est une aide budgétaire qui se poursuit, qui vient dans la suite de ce que nous avons déjà fait ces dernières années. Il y a un financement budgétaire de 30 millions d’euros, soit environ 20 milliards de FCFA en 2019-2020».

«Compte tenu de la situation économique du Burkina Faso et de sa situation sécuritaire, il est obligé d’augmenter ses dépenses militaires et en même temps, respecter un certain nombre de limites, de dépenses publiques, afin d’avoir toujours de l’argent frais pour pouvoir faire face à toutes ses dépenses dans une situation particulièrement critique qu’il traverse», a martelé M. Lapeyre

Le ministre en charge de l’économie burkinabè s’est réjoui de cette aide et a aussi exprimé toute sa gratitude aux efforts consentis à travers cet appui.

«Très probablement, des voix plus autorisées vous traduiront à l’occasion, la reconnaissance du gouvernement et du peuple burkinabè pour cet engagement et cet accompagnement», a-t-il conclut.

En rappel, la France avait octroyé en juin 2019, environs 24 milliards de F CFA au Burkina Faso, pour améliorer l’accès à l’eau potable dans trois communes dont Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Séguénega.

Agence d’information du Burkina

ADI/ak

Photo:  Ministère en charge des Finances

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here