Burkina-Afrique-Energie

Avec le ROGEP, la CEDEAO compte améliorer l’accès aux énergies renouvelables dans 19 pays

Lomé, 18 juillet 2019 (AIB) – Le Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) a lancé jeudi, la phase opérationnelle du Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP) qui compte améliorer l’accès aux énergies durables  dans 19 pays d’Afrique occidentale et centrale.

Le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP) compte améliorer l’accès aux énergies renouvelables dans 19 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre où près de 30% des populations sont exclues de la fourniture publique d’énergie, a affirmé Mahama Kappiah.

Le secrétaire exécutif du Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) s’exprimait jeudi à Lomé, lors du lancement de la phase opérationnelle du ROGEP.

Il a annoncé que des projets pilotes sont en cours au Niger et au Nigéria, en vue de l’électrification solaire des centres de santé et des établissements scolaires.

Selon M. Kappiah, le projet vise également a réduire la pauvreté par la créations d’emplois et à préserver l’environnement en diminuant, entre autres, la coupe abusive du bois et l’émission des gaz à effet de serre.

Le Directeur des Energies renouvelables et efficacité énergétique Dr Tchapo Akassewa Singo a précisé que l’initiative devrait permettre à la CEDEAO,  d’augmenter dans les pays concernés, la part des énergies renouvelables à 10% en 2020 et à 19% en 2030 dans le mix énergétique.

Notons que le ROGEP est soutenu par des partenaires au nombre desquels, la Banque mondiale, le Fonds des technologies propres, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

La représentante résidente de la Banque mondiale au Togo Hawa Wague a indiqué que le projet prend en compte trois paramètres.

Il s’agit de l’expertise technologique afin de mettre en place des moyens innovants de paiement, du soutien aux institutions financières pour disponibliser des crédits de consommation et l’engagement des décideurs politiques.

Elle a rappelé  que son institution a apporté en avril 2018, un appui de 150 millions de dollars au ROGEP.

Le représentant de la BOAD, Christophe Aguessy a invité les institutions financières à s’approcher de sa structure pour bénéficier de fonds qu’elles mettront à la disposition des consommateurs.

Le ROGEP couvre les 15 pays membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sierra Leone, Sénégal et Togo), en plus du Cameroun, de la Centrafrique, du Tchad et de la Mauritanie.

Agence d’information du Burkina

Tilado Apollinaire ABGA, Lomé (Togo)

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here