Burkina-Politique-Environnement

Le Burkina en quête de solutions pour résoudre ses ‘’problèmes environnementaux majeurs’’

Ouagadougou, le 11 juillet(AIB)-Le ministère burkinabè en charge de l’Environnement a débuté jeudi, ses Etats généraux afin de se plancher sur ‘’les problèmes majeurs’’ qui minent le secteur.

«Le quatrième rapport sur l’état de l’environnement au Burkina Faso adopté par la 5ème conférence du conseil national pour le développement durable en décembre 2018 relève que les problèmes environnementaux majeurs de notre pays sont : la dégradation des terres, de la qualité de l’air, des ressources en eau», a déclaré le ministre de l’environnement burkinabè, Batio BASSIERE.

Selon M. Bassière, ces dommages sont aggravés par un système énergétique non durable, la pollution, l’érosion de la biodiversité et les effets néfastes des changements climatiques.

Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Etats généraux de son département qui a débuté ce jeudi et prendra fin demain vendredi 12 juillet 2019.

Batio Bassière a également indiqué que l’objectif visé est d’«Identifier les insuffisances qui nous permettent non seulement d’atteindre l’engagement du président du Faso à savoir inverser la tendance de la dégradation et de la déforestation et amener les ressources naturelles bien-sûr à la participation aux conditions de vie de nos population».

A en croire le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, « les grandes décisions qui émaneront de nos états généraux permettront de contribuer à la protection et à la valorisation durable des ressources forestières et fauniques en assurant un environnement saint aux populations».

Agence d’Information du Burkina

 ad-mw/ata

Photo d’archive et d’illustration: gouvernorat du Plateau-central

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here