Journée mondiale du travail des enfants : L’exploitation économique des enfants s’amplifie au Sud-ouest

Diébougou, (AIB)-La commune de Bondigui dans la Bougouriba a abrité la commémoration de la 7ème journée mondiale du travail des enfants en différé, le 06 juillet 2019.

Cette journée organisée par la direction régionale du Travail et de la Protection sociale du Sud-ouest a été marquée par un cross populaire, un concours de dessin, un jeu radiophonique et un match de football entre les élèves de la commune de Dolo et ceux de Bondigui

‘’La seule chose qu’un enfant devrait faire travailler c’est son imagination’’ : c’est sous ce thème que la journée a été commémorée à Bondigui .

Malheureusement cet idéal contraste avec la réalité car les enfants sont employés dans des champs, des commerces, et surtout dans des sites d’orpaillage, compromettant ainsi leur épanouissement, selon la représentante des enfants Zenabo Ouédraogo.

Pour le directeur régional du Travail et de la Protection sociale Brahima Pakodtogo, le travail des enfants devient de plus en plus criard au regard des statistiques galopantes.

En 2018, sur 12 sites d’orpaillage visités sur les 80 dans le Sud-ouest, une cinquantaine d’enfants au travail ont été enregistrés contre 37 en 2017.

La commune de Bondigui située au carrefour des communes aurifères connait une ampleur du phénomène d’où le choix de cette localité pour abriter cette commémoration.

Le maire de Bondigui SiéFrancis Sou a annoncé que des actions de sensibilisation sont initiées par le conseil municipal afin de freiner l’exploitation économique des enfants.

BrahimaPakodtogo a invité la population à s’engager résolument dans la lutte.

Le gouverneur du Sud-ouest à travers le Haut-commissaire de la Bougouriba Aminata Tarnagda a souligné que la place de l’enfant c’est à l’école.

C’est du reste l’avis du représentant des partenaires au développement tels Plan Burkina, Fonds enfants et Pro enfants.

Celui-ci a invité le gouvernement à prendre des mesures vigoureuses pour l’inscription et le maintien obligatoire des enfants à l’école jusqu’à l’âge de 16 ans et de l’inscription des enfants non scolarisés et déscolarisés dans les centres non formels ou professionnels.

Il a également préconisé la nécessité d’une étude sur l’impact des actions de lutte dans la région afin d’en apprécier la pertinence.

Le match qui a servi de creuset de sensibilisation s’est soldé par la victoire des enfants de Bondigui face à ceux de Dolo par 1 but à 0. Les lauréats au concours de dessin ont reçu des kits scolaires.

Sansan Natal DAH

AIB DIEBOUGOU

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here