?

Paix et valeurs démocratiques : Le NDI sensibilise à Yako

Yako, (AIB)-L’ONG National democratic  institute (NDI) en collaboration avec le Haut-commissariat du Passoré ainsi que la Commune de Yako a organisé, le vendredi 28 juin 2019, à Yako, une journée d’échange communautaire sur l’importance de la paix et de la cohésion sociale pour le développement.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de promotion du civisme, de prévention et de gestion des conflits que l’ONG National democratic Institute (NDI) a regroupé, le vendredi 28 juin 2019, à Yako les autorités administratives, coutumières, religieuses ainsi que toutes les couches sociales de la Commune de Yako, autour d’un forum d’échange sur la Promotion de la paix et des valeurs démocratiques pour le renforcement de la cohésion sociale.

Présidée par le Haut-commissaire de la Province du Passoré, Ousmane Balima, ce sont en tout trois communications dérivées du thème : «Importance de la promotion de la paix dans la commune de Yako : Quelles solutions, quels rôles et responsabilités des acteurs dans la préservation de la paix ?» qui ont été livrées aux participants du forum, financé par l’USAID.

La première communication portant  sur  l’importance de la Promotion de la paix pour le développement local et le renforcement de la cohésion sociale a été présentée par le maire de la commune de Yako, Nina Rigobert Tenkodogo.

Ensuite est intervenue la présentation de la secrétaire générale de la province du Passoré, Salimata Ouédraogo / Sanou qui a porté sur les facteurs et les menaces à la paix dans la commune de Yako : Quelles solutions, quels rôles et responsabilités des acteurs dans la préservation de la paix ?

Et pour terminer les différentes communications qui ont fait suite à des échanges autour des différents  thèmes, le Haut-commissaire du Passoré, Ousmane Balima a livré une communication sur les valeurs et les mécanismes endogènes de cohésion sociale à davantage promouvoir et à redynamiser la paix dans la localité.

La Représentante de la Directrice du NDI, Rasmata Touré/ Derra, visiblement satisfaite de la mobilisation des acteurs, a indiqué que le programme se veut une réponse à un  besoin de promotion des valeurs comme la tolérance, la solidarité et le pardon, révélées à la suite d’une étude de base réalisée dans certaines localités du pays.

«L’objectif du programme, c’est vraiment de renforcer la capacité de résilience des populations à faire face à des situations liées à des conflits intercommunautaires qui pourraient mettre en branle le vivre ensemble», a déclaré Rasmata Touré.

Mme Touré a, par ailleurs affirmé  que le  programme se fixe pour objectifs de créer des cadres de dialogue entre les populations et les autorités locales afin de rappeler les valeurs les plus chères pour toute Nation à savoir la tolérance, la solidarité ainsi que la paix.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here