MOTO-BUR-CIV-SPORT-CHAMPIONNAT

Moto cross : l’Ivoirien Sacha Vigneron en maître absolu au circuit de Saaba

Ouagadougou, 1er juil. 2019 (AIB) – Le pilote ivoirien Sacha Vigneron a surclassé dimanche le 5e championnat international de moto cross seniors, au circuit de Saaba devant ses concurrents Daryl Nouvy (Togo) et Bouzi Kaboré (Burkina Faso).

Pour une première ce fut un coup de maître pour le pilote ivoirien Sacha Vigneron qui a fait étalage de son talent à Saaba (quartier périphérique à l’Est de Ouagadougou). Le double tenant du titre senior Daryl Nouvy du Togo n’a pu résister face à l’étoile montante de Côte d’Ivoire.

Dans les trois manches du circuit de 2,5 km (2 fois 8 tours et 1 fois 10 tours), le champion de Côte d’Ivoire n’a fait de cadeau à personne. Au démarrage comme à l’arrivée, il a toujours tenu la dragée haute. Il a conquis les 110 000 spectateurs estimés par les organisateurs de la compétition.

Après la première manche, le coach de Sacha qui n’est autre que  son père Pascal Vigneron, également champion de Côte d’Ivoire, a laissé entendre que son poulain «n’a pas forcé». «J’ai seulement forcé au début pour prendre l’avantage et mes marques sur Daryl. Ça glissait au début mais je me suis habitué par la suite et j’ai combattu le stress».

Le pilote burkinabè Bouzi Kaboré arrivé 3e s’est fracturé le doigt lors de la seconde manche du circuit, a évoqué un problème de cylindré. «Je roule sur une 250 cm3, pendant que Daryl et Sacha sont sur des 450 cm3». Mais Stéphane Balkouma dans un ton ironique, a été on ne peut plus claire. «Même si on donne du 1000 cm3 aux autres concurrents, Sacha sera le vainqueur. C’est un problème d’entrainement. Sacha ne fait que de la moto dans sa vie. Il a pris part à plusieurs compétitions internationales».

Cela a été confirmé par Pascal Vigneron lorsqu’il explique que Sacha s’est vite habitué aux sauts qui étaient courts. «Il n’a pratiquement pas utilisé les freins arrières. Chez les autres c’est la condition physique qui manque».

Le vainqueur s’en sort avec un chèque de 500 000FCFA, le trophée, une médaille. En plus d’être le champion de Côte d’Ivoire Sacha est vice-champion au championnat d’Afrique de la discipline et a gagné des compétitions au Maroc et en Tunisie, nous renseigne son staff. Il se prépare pour le circuit de Dubaï avant la fin de cette année.

Le Burkina Faso espoir de moto cross africaine ?

Au vue du parcours des pilotes burkinabè dans les catégories inférieures, l’on est amené à croire en l’avenir de cette discipline qui prend du terrain. Izzédine Kanazoé (13 ans) a montré de quoi il est capable sur sa monture.

Sur le départ avec les seniors, il a terminé 5e et a surclassé les 14 autres concurrents en espoir. Chez les cadets Akim Kanazoé a été champion devant ses compatriotes Noah Ki et Akim Traoré. «Nos juniors sont les plus forts de la sous-région. Bouzi Kaboré s’est déscolarisé pour la moto», soutient Balkouma.

«Les meilleurs jeunes pilotes en Force X (motos ordinaires) qui ont fait la démonstration avec la victoire de Soumaïla Ilboudo, vont monter en 250 cm3», a analysé le directeur sportif de Etalon moto club, Stéphane Balkouma, cheville ouvrière de l’organisation de la compétition.

Pour lui l’objectif est atteint et au vue de l’engouement des amoureux de la discipline, un encadrement sera demandé à la tutelle pour une parfaite organisation les éditions à venir.
Agence d’information du Burkina
AS/ak

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here