?

La région du Nord à l’école du vivre-ensemble entre les cultures

Yako,(AIB)- L’Association «Dialogue sans frontières» en partenariat avec la fondation Hanns Seidel a tenu, le samedi 15 juin 2019, à Yako une conférence sur la cohésion sociale entre les cultures à l’endroit des populations de la région du Nord.

« Burkina Faso : Face aux défis sécuritaires, renforcer la cohésion sociale ». C’est le thème qui a réuni 130 participants composés des représentants de toutes les couches sociales de la région du Nord, venus  entre autres des chefs-lieux  de la province du Yatenga, du Zondoma ainsi que du Passoré pour prendre part à la conférence sur la cohésion sociale et défis sécuritaires, tenue au Centre de conférence Noom Wendé de Yako, le samedi 15 juin 2019.

Initiée par l’Association « Dialogue sans frontières» en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel, la conférence a porté sur  trois communications. Lesdites communications ont,  en effet porté sur la sécurité alimentaire au Sahel, le dialogue des cultures : Promotion et protection de la diversité des expressions culturelles et de celle portant sur le jumelage et coopération : Atout et promotion du développement de l’amitié entre les peuples.

Selon le Président de l’Association Dialogue sans frontières, Fillippe Savadogo par ailleurs ancien ministre de la Culture et de la Communication, ladite conférence de Yako, dans la Région du Nord intervient après celles tenues à Bobo-Dioulasso, Zorgho et de Tenkodogo et ce dans un contexte où la Région du Nord est naturellement défavorisée de par son cadre physique à travers les contraintes physiques comme le phénomène de l’érosion, de l’irrégularité et de faiblesse de la pluviométrie et d’une faune en voie de disparition .

 

La conférence, a indiqué M.Savadogo, vise entre autres à  discuter sur des sujets multiples à savoir le dialogue des cultures, la sécurité alimentaire à travers le Groupement Naam.

La rencontre entendait également montrer comment entre le jumelage et la coopération   Ouahigouya-Chambériy ainsi que  Yako-Lacourneuve vieux de 40 ans, ont apporté du nouveau souffre dans l’amitié entre les deux peuples.

«C’est pour quoi nous sommes réunis à Yako après les villes comme Ouagadougou, Zorgho, Tenkodogo, Bobo-Dioulasso avec en perspective d’étendre l’activité au niveau de la Région du Sud-Ouest» a ajouté Fillippe Savadogo.

Présidée par le représentant du Gouverneur de la région du Nord, Ousmane Balima par ailleurs Haut-commissaire de la Province du Passoré, l’étape de la région du Nord tenue à Yako, a rempli toutes ses promesses, au regard des différentes thématiques abordées au cours de la conférence, de même que les échanges autour des communications.

Pour le Haut-commissaire du Passoré, Ousmane Balima, le thème de la présente conférence est d’une importance capitale car, a-t-il estimé, cette initiative va permettre aux Burkinabé et aux populations de la région du Nord de s’unir pour faire face aux défis sécuritaires et au vivre-ensemble entre les différentes communautés.

A cet effet, il a, par la voix du Gouverneur de la Région du nord, a adressé ses sincères encouragements et félicitations, aux initiateurs ainsi que la Fondation Hanns Sedel pour leur contribution à l’effectivité et au succès de l’activité de Yako.

Agence d’information du Burkina

Zezouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here