Centre sud
Nahouri

Commune de de Zecco

Soixante-douze heures pour magnifier la culture Nankana

Pô, (AIB) – Les populations de la commune rurale de Zecco organisées autour de leur chef Coutumier, ont  organisé les 6, 7et 8 juin 2019 à Zecco dans la Province du Nahouri, la première  édition du festival des Arts et la Culture Nankana. Présidé par le Ministre des Sports et des Loisirs Daouda Azoupiou,  ce festival a pour objectif de  valoriser   et de  promouvoir la culture Nankana.   La cérémonie de clôture a connu la présence du patron  Daouda Azoupiou, Ministre des Sports,  du parrain Antoine Attiou, Gouverneur des Haut Bassins, une forte délégation ghanéenne conduite par des chefs coutumiers de Bogho et Sirugou et une population sortie nombreuse pour la circonstance.

Initiée par sa Majesté Naaba Belemziiré de Zecco, cette  première édition du Festival des Arts et de la Culture Nankana,  les Fanfarcés (langue parlée par les Nankana) veulent  mobiliser et sensibiliser les communautés de base afin de lutter contre l’acculturation  progressive de nos valeurs culturelles d’une part et d’autre part  organiser des réjouissances populaires autour de la culture Nankana. Pour sa Majesté Naaba Belemziiré de Zecco, initiateur, cette édition, au-delà de son aspect festif, est un cadre de renforcement  de la cohésion sociale  entre fils et filles  de la zone Nankana et un canal pour la promotion du tourisme et une contribution à la valorisation  et à la pérennisation de nos valeurs culturelles à travers  la musique et la danse.  Le Ministre des Sports et des Loisirs Daouda Azoupiou,  qui a présidé la cérémonie de clôture a salué la grande mobilisation des populations et  a dit toute sa satisfaction pour cette initiative. Pour lui, l’engouement des populations autour de cette activité montre  la qualité et de la vivacité  de notre culture. C’est pour   cette raison qu’il est venu encourager les organisateurs  et les populations de la commune de Zecco  qui partagent avec les populations du Nord de la république du Ghana la même culture.  Il a par la même occasion salué les communautés ghanéennes voisines du  Burkina représentées à la cérémonie par plusieurs chefs coutumiers  pour leur   esprit de fraternité. Le  parrain,  le Gouverneur des Hauts-Bassins,  Antoine Attiou a  quant à lui dit qu’il est  impérieux que des actions volontaires soient engagées  pour préserver et valoriser la culture à travers la danse et la musique. IL a invité les fils et filles de la Province a accompagné l’initiative  afin  de pérenniser cette activité qui sans doute contribuera au rayonnement de   la culture Nankana. Pendant ces 72 heures, les artistes et ensembles artistiques Nankana se sont rivalisés dans un esprit de fraternité et les meilleurs artistes et ensembles artistiques ont  été récompensés. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine pour la deuxième édition.

Hamidou Koudougou  OUENA

(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here