Centre est

Boulgou

Centre de formation féminin de Tenkodogo

10 couturières, 5 tisseuses aptes à s’auto-employer

Tenkodogo, (AIB) – Le Centre de formation féminin de la Maison de la femme de Tenkodogo a organisé, la sortie de la 5ème promotion le samedi 8 juin 2019 à la maison de la femme de Tenkodogo. La cérémonie officielle présidée par le Haut-Commissaire du Boulgou, Boukary Sawadogo, sous le parrainage du ministre de la santé, Claudine Lougué, a été marquée par la remise des attestations de fin de formation aux 15 sortantes.  

Après trois ans de formation, 15 apprenantes dont 10 en coupe couture et 5 en tissage-teinture du Centre de formation féminin de la maison de la femme de Tenkodogo, ont été reconnues par leurs formateurs, aptes à exercer leurs métiers en toute autonomie. Les autorités leur ont remis les attestations marquant la fin de formation de leur promotion, la 5ème du centre.  Ces lauréates, la coordinatrice provinciale des femmes du Boulgou, Balima/Sorgho Habibou à travers le comité de gestion les a remerciés pour leur courage et leur abnégation au travail. «En dépit des difficultés rencontrées, vous êtes aujourd’hui aptes à vous auto employer, gage d’une autonomisation et d’un épanouissement intégral de la femme», a-t-elle poursuivi. Ces difficultés ont malheureusement fait abandonner 8 d’entre elles car, sur les 23 inscrites en première année, 15 ont achevé leur formation. Le manque de cantine au centre, le mariage ou départ du couple pour d’autres localités, le non-paiement des frais de formation, ont été les difficultés relevées par la coordonnatrice. Pour tous les acteurs, si on allie à cela l’insuffisance d’équipements et des ressources financières pour assurer le fonctionnement normal du centre, la sortie de la 5ème promotion est une réussite. La marraine, la ministre de la santé Léonie Claudine Lougué, s’en est réjoui et a remercié la coordination provinciale des femmes du Boulgou pour les efforts consentis. Elle a conseillé ses filleules d’être solidaires.  «Vous devez former une famille car, une seule main ne peut pas ramasser la farine. Soyez des femmes dignes pour construire le Burkina Faso», a-t-elle conseillé. Avant de livrer l’engagement du gouvernement pour les lauréates, la ministre a fait remarquer que celui-ci fait de l’autonomisation de la femme, son cheval de bataille. Et d’ajouter qu’une femme autonomisée et économiquement libre, peut participer au développement d’une nation. Les 15 impétrantes ont été rassurées qu’elles seront accompagnées dans leurs différents métiers par le gouvernement. «Vous serez intégrées dans le programme d’accompagnement des jeunes filles dans leur professionnalisation. Le projet autonomisation de la femme va vous accompagner également en vous donnant de quoi vous installer». Telles étaient les promesses gouvernementales données par la ministre Lougué. Le Haut-commissaire, Boukary Sawadogo, président de la cérémonie, a annoncé que ces actions d’accompagnement des jeunes filles pour leur insertion socio-professionnelle font partie du développement du capital humain, axe majeur du PNDES. La cérémonie s’est achevée par les remerciements adressés aux bonnes volontés qui ont aidé des filles de la promotion et le centre pour le bon déroulement de la formation de la promotion de 2019. Il est à rappeler que le centre féminin de formation de la maison de la femme de Tenkodogo, a été ouvert par la coordination provinciale des femmes du Boulgou pour offrir des possibilités de formation et d’apprentissage aux femmes. Il exécute également des activités de sensibilisation sur des thèmes d’éducation, de santé et de promotion économique et sociale.

Bougnan NAON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here